La lutte pour les bornes de recharge va débuter

AutomobileLes villes ainsi que les stations services seront des lieux d'emplacement privilégiés de ces bornes. Mais les places seront chères.

L'essor des voitures électriques va s'accompagner d'une lutte pour les bornes et stations de recharge.

L'essor des voitures électriques va s'accompagner d'une lutte pour les bornes et stations de recharge. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les voitures électriques rencontrent un succès croissant en Suisse. Succès toutefois freiné par le manque de stations et de bornes de recharge sur le territoire. La ville de Berne a ainsi décidé de construire 20 stations dans le courant de l'année, a annoncé le fournisseur d'électricité Energie Wasser Bern (EWB).

Le nombre de véhicules concernés est encore trop faible pour rendre ces installations rentables mais cela devrait changer dans les années à venir, a indiqué EWB qui entend ainsi se projeter dans le futur, raconte l'Aargauer Zeitung dans son édition du 27 mars.

Des stations prises d'assaut

Outre leurs prix, l'autonomie réduite des voitures électriques constitue un autre frein à leur expansion. Mais ce problème devrait être réglé peu à peu, puisque les modèles récents permettent déjà une autonomie de 400 kilomètres. Il faudra donc toujours plus de stations de recharge rapide, souligne Peter Arnet chez Alpiq E-Mobility. Ce dernier estime leur nombre minimum de 150 à 250 entre 2020 et 2025.

Tesla donne déjà de précieuses indications avec ses stations de recharge. Celle d'Egerkingen (SO) compte six bornes qui accueillent chaque mois plus de 1000 véhicules, a calculé Peter Arnet. «Et lorsque les Scandinaves font route l'été vers le sud avec leurs voitures électriques, la fréquentation est encore plus importante.»

Problèmes de puissance

De quoi alimenter les appétits de certains. Un groupe composé de fabricants automobiles allemands et américains envisage de construire des milliers de stations de recharge à travers toute l'Europe d'ici 2020. Ces perspectives font saliver les producteurs d'électricité puisqu'il faut une puissance de 350 kilowatts pour remplir les batteries d'une voiture en quinze minutes.

Le projet ne convainc toutefois pas Marco Piffaretti, pionnier des véhicules électriques et président de la start-up GoFast AG. La technique actuelle des voitures n'est pas encore au point pour une telle puissance.

Son entreprise a ouvert au Tessin une station qui permet d'alimenter un véhicule en 10 minutes avec 150 kilowatt, suffisant pour une autonomie de 100 kilomètres. Mais Marco Piffaretti précise que les voitures capables d'absorber une telle puissance pourraient arriver sur le marché vers la fin de l'année.

Les places seront chères

La lutte s'est notamment durcie afin de s'assurer les meilleurs emplacements. Les contrats de location font également l'objet d'âpres négociations, GoFast demandant ainsi des durées entre dix et vingt ans afin de garantir la rentabilité de ses stations. En outre, la Suisse ne compte qu'une quarantaine de stations-essence sur les autoroutes, aussi GoFast privilégie les emplacements à proximités des entrées et sorties d'autoroutes ainsi que les villes.

Certains fournisseurs d'électricité militent également pour que soit adaptée l'ordonnance sur les aires de repos. Sur ces emplacements, la vente de carburants est interdite mais ces endroits seraient parfaitement adaptés pour les bornes de recharges. L'infrastructure électrique, avec ses câbles et canaux, longe en effet les autoroutes.

(nxp)

Créé: 27.03.2017, 14h05

Articles en relation

Plus de 690'000 visiteurs au Salon de l'auto

Genève L'édition 2017 du Salon a attiré quasiment autant que l'année dernière. Les organisateurs évoquent un «grand succès». Plus...

Tesla dans le rouge mais confiant pour sa Model 3

Automobile Le constructeur américain accuse une perte nette de 122,3 millions de francs au 4e trimestre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...