La Une | Mercredi 23 juillet 2014 | Dernière mise à jour 19:35
Hommage

L'actrice vaudoise Yvette Théraulaz distinguée

Mis à jour le 04.02.2013

Yvette Théraulaz recevra l’Anneau Hans Reinhart 2013, la plus haute distinction de Suisse décernée à un comédien. La Lausannoise se dit «contente» et «étonnée» par ce prix.

Yvette Théraulaz a fêté ses 50 ans de carrière l'année dernière.

Yvette Théraulaz a fêté ses 50 ans de carrière l'année dernière.
Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Yvette Théraulaz est la lauréate 2013 de l’Anneau Hans Reinhart. La comédienne et chanteuse vaudoise qui a fêté ses 50 ans de carrière l’an dernier se verra remettre la plus haute distinction de Suisse décernée à un comédien dans le courant de l’automne par la Société suisse du théâtre.

L’Anneau Hans Reinhart récompense depuis 1957 des trajectoires artistiques exceptionnelles qui font briller la vie théâtrale du pays, écrit lundi l’Office fédéral de la culture (OFC) qui soutient ce prix depuis 12 ans. Le dernier Romand à l’avoir reçu est le scénographe et acteur genevois Jean-Marc Stehlé, en 2009.

Yvette Théraulaz est distinguée pour «l’originalité créatrice de son travail d’interprète, vibrante et passionnée, chaleureuse, riche d’empathie», précise l’OFC. Durant un demi-siècle, la comédienne a privilégié la scène romande, tant institutionnelle qu’indépendante, permettant son rayonnement en jouant sur quelques-uns des plus importants plateaux de France et de Belgique.

La comédienne a accompagné son parcours scénique d’un engagement exemplaire pour la cause féminine.

«Contente» et «étonnée»

Yvette Théraulaz est «totalement contente et en même temps étonnée» d’être la lauréate 2013 de l’Anneau Hans Reinhart, un prix que très peu de comédiennes ont obtenu, précise cette féministe. Après plus de 50 ans de carrière, la Vaudoise se dit étonnée, comme à chaque prix qu’elle reçoit.

«Je suis aussi étonnée de faire ce métier», a-t-elle dit lundi. «Personne dans ma famille n’était dans ce milieu; le théâtre est venu à moi, comme un hasard de la vie», ajoute-t-elle. Et la Lausannoise de préciser qu’on avait besoin de monde pour une troupe d’enfants. Cela lui a plu et, à 11 ans, elle s’est inscrite au Conservatoire de sa ville.

A près de 66 ans - la comédienne fêtera son anniversaire le 28 février -, Yvette Théraulaz déborde d’énergie et multiplie les engagements. Elle joue pour l’heure «Crime et Châtiment», de Dostoïevski, dont elle a déjà incarné La Générale dans «L’Idiot» en 1995. La pièce, qui vient d’être présentée à Sion, tournera à Treyvaux (FR), puis à Paris.

La comédienne qui est aussi chanteuse prépare par ailleurs un nouveau tour de chant. Ce spectacle, piano-voix, intitulé «Les Années», tournera d’abord en France, puis en Suisse, a précisé l’artiste. Entretemps, Yvette Théraulaz se rendra à Berlin. Elle y tournera un court-métrage en avril, le cinéma étant une forme d’expression qu’elle a peu pratiquée.

Yvette Théraulaz chante «Femme femme femme»:

L'actrice était à l'affiche du film «Impasse du désir», de Michel Rodde, en 2010: (ats/Newsnet)

Créé: 04.02.2013, 11h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?