«Peau d’Âne» se rafraîchit

ScèneCinquante jeunes danseurs revisitent le célèbre conte à Beaulieu.

Le personnage de Peau d’Âne est incarné par Camille Zany, 15 ans, élève comme les 49 autres participants de la filière vaudoise danse-études.

Le personnage de Peau d’Âne est incarné par Camille Zany, 15 ans, élève comme les 49 autres participants de la filière vaudoise danse-études. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«J’ai envie d’offrir au public un spectacle complet, magique et qui fait rêver.» Pour les 50 enfants âgés de 10 à 17 ans formés dans la filière danse-études, Marjolaine Piguet, présidente de l’Association pour la formation de jeunes danseurs (AFJD) consacre son inépuisable énergie à imaginer chaque année autre chose qu’un simple ballet représentant les compétences de son école. Après Mary Poppins et Peter Pan, elle a choisi de s’attaquer au conte de Charles Perrault Peau d’Ane, à découvrir dès ce soir sur la scène du Théâtre de Beaulieu.

«Nous voulions une histoire qui n’avait encore jamais été présentée dans un répertoire classique, raconte-t-elle dans une des loges du théâtre, à l’heure des dernières répétitions. C’est un challenge plus difficile qu’avec nos créations précédentes, car Peau d’Ane reste moins connu chez les plus jeunes.» La directrice et le chorégraphe Pierre Wyss ont pris plusieurs libertés afin de moderniser leur version du conte. «Pour aborder moins frontalement la problématique de l’inceste – un roi qui veut épouser sa fille – nous avons fait en sorte que le monarque soit sous l’emprise d’un filtre empoisonné délivré par un personnage maléfique – il nous en manquait un – une gouvernante jalouse», explique le duo. Avec comme fil conducteur une fée chanteuse issue de la comédie musicale. «Je suis la seule à avoir le droit à la parole», plaisante l’artiste Aude Gilliéron. Sa voix s’unira aux autres instruments live de l’ensemble professionnel du Step in Time Orchestra.

Musique originale et live

La création musicale a été confiée à Jean-Samuel Racine et Renaud Delay, déjà à l’œuvre lors des spectacles des années passées. «Nous sommes contraints de rester dans un répertoire classique mais nous y avons ajouté des notes jazz et rock», précise Renaud Delay. Leur création originale rythmera les chorégraphies des 50 petits danseurs de niveaux différents. «Tout l’art est d’intégrer dans l’ensemble les tableaux de danse classique, moderne, contemporaine ou encore de caractère», précise Marjolaine Piguet.

C’est sur les épaules de la jeune Camille Zany, 15 ans, que repose le rôle-titre de ce ballet inédit. «Effectivement, c’est beaucoup de pression, mais je reste très concentrée afin de ne jamais perdre de vue mes entrées sur scène et les changements de costumes, glisse la jeune fille d’origine américaine qui a découvert Peau d’Ane à travers le film de 1970. «Elle arrive très bien à exprimer les sentiments du personnage, une forme de fragilité dans le physique et le regard, ajoute la directrice. C’est essentiel que la personnalité du danseur colle avec le rôle.»

Avec 20 heures d’entraînement par semaine et six mois de répétitions, les élèves de l’AFJD sont soumis au rythme et à la rigueur des danseurs professionnels. «Je les traite comme tel», confirme le chorégraphe Pierre Wyss. «Ils apprennent tôt la discipline, essentielle dans ce métier mais aussi utile dans la vie en général, poursuit la directrice. Chacun est investi, nous formons une troupe très soudée.»


Lausanne, Théâtre de Beaulieu Ce soir (19 h), ve 17 (20 h) et sa 18 (17 h) Rés.: 024 543 00 74 ou www.monbillet.ch (24 heures)

Créé: 16.03.2017, 10h07

«Nous voulions une histoire qui n’avait encore jamais été présentée dans un répertoire classique»

Marjolaine Piguet
Directrice
de l’AFJD

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...