Ils font revivre toutes les tronches de François Silvant

ScèneQue reste-t-il du parrain de l’humour romand? Un hommage, au minimum, joué par neuf de ses pairs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je ne sais pas ce qu’il en aurait pensé…» Philippe Cohen marque une pause, sans doute plus ému qu’il ne l’aurait imaginé. Evoquer François Silvant va au-delà des souvenirs professionnels, quand bien même le metteur en scène genevois a monté cinq spectacles du comédien décédé en juin 2007.

«On parle beaucoup de lui durant les répétitions, comme s’il était là à nous regarder»

Avec Jean-Luc Barbezat, il a mis sur pied un hommage à l’ami disparu, rameutant autour d’eux sept camarades, copains et émules que Silvant, longtemps premier prototype de l’«humoriste romand à succès» avec Zouc, côtoya ou encouragea: Yann Lambiel, Karim Slama, Arek Gurunian, Sandrine Viglino, Carine Martin, Benjamin Cuche et Gaspard Boesch.

Le gala «best of» sera créé jeudi et vendredi à Fribourg, joué le lendemain à Montreux avant une tournée. «On parle beaucoup de lui durant les répétitions, comme s’il était là à nous regarder. En fait, je pense qu’il aurait été heureux», conclut Philippe Cohen.

Le marché de l’humour a explosé

Dix ans sans Madame Pahud. Durant cette période, le marché de l’humour a explosé, trouvant sur les réseaux sociaux un terrain inédit de création, de communication et de promotion. Il a imposé à grande vitesse de jeunes (pré)noms jouant la carte du one-man-show mains dans les poches ou du gag court et absurde, loin des sketches au format classique de François Silvant, saynètes de 7 ou 8 minutes reposant autant sur l’interprétation du comédien que sur les ressorts comiques du texte. Un autre monde digitalisé, également pour la troupe du gala, quadra et quinquas pour la plupart venus au succès avant les nouveaux codes de YouTube. «Nous n’espérons pas faire du prosélytisme, convient Jean-Luc Barbezat. Le spectacle s’adresse surtout aux gens qui ont apprécié ses sketches.»

Obsolète, alors? Frottant ses «Orties» sur Couleur 3, Yann Marguet ne peut s’empêcher d’associer François Silvant à Fernand Reynaud, «un truc très générationnel, avec un comique de situation. Cela dit, je me souviens m’être vraiment marré devant ma télé, un soir. Il faisait Madame Pahud qui venait visiter une copine à l’hôpital et lui tendait un vieux mouchoir rempli de moque, sans pouvoir aller au bout de sa phrase, un truc du genre. Mais je ne dirais pas que ce fut une influence.»

«La même tendresse pour les tronches de chez nous»

Même son de cloche chez Vincent Kucholl… ou presque. «J’ai le souvenir extrêmement précis d’avoir entendu chez un copain d’école une cassette audio avec ses sketches, et je m’étais vraiment marré. C’était l’époque des Inconnus à la télé — eux furent une vraie influence. Lui, je ne l’ai pas vu sur scène, ni rencontré.» Mais au détour d’une phrase, la parenté entre son propre travail dans 26 minutes et le talent multifacette de Silvant le frappe. «Maintenant que j’en parle, je me rends compte qu’on partage le même goût pour les personnages du terroir, avec une certaine tendresse pour ces tronches aux accents bien de chez nous.»

Pour Barbezat, la qualité de l’humour «silvanesque» n’a rien à voir avec sa relative confidentialité auprès de la nouvelle génération. «Non seulement Silvant n’a pas connu Internet, mais il n’a pas vraiment profité non plus des médias de l’époque. Il n’était pas à l’aise à la radio et n’est venu que tardivement à la télé, avec Le petit Silvant illustré (ndlr: en 2003. Mais il a été la voix du facteur Hyacinthe, des Babibouchettes, de 1981 à 1999!). C’était un homme de scène, un comédien avant tout. Il avait bâti une économie qui lui convenait, avec un spectacle tous les deux ans environ, qu’il tournait dans tous les coins de la Suisse romande. Son expérience parisienne ne lui a pas plu car il n’avait aucune envie d’investir à nouveau toute son énergie pour se créer un public là-bas, alors qu’il en avait un si fidèle ici.»

Des textes «cousus sur de l’humanité brute»

Philippe Cohen ne dit pas autre chose. «Quand on fait jouer ses textes à des jeunes, par exemple dans des écoles de théâtre, on constate que leur qualité n’a pas vieilli. Pour une raison simple: ils sont cousus sur de l’humanité brute, parfaitement observée, tout comme les histoires de maîtres et de valets de Molière nous parlent encore aujourd’hui.»

Le gala a laissé une carte blanche aux neuf humoristes, qui ont pu choisir entre trois spectacles les plus connus (François Silvant et ses messieurs,… et ses dames, Mais taisez-vous!»). A chacun de restituer sa version de l’univers de Madame Pahud et compagnie, sachant que, de l’aveu de Barbezat, «il serait très compliqué d’espérer imiter François». (24 heures)

Créé: 06.05.2017, 16h19

Agenda

Villars-sur-Glâne, Equilibre Nuithonie
je 11 et ve 12 mai (20 h)
Montreux, Centre de Congrès 2m2c
sa 13 mai (19 h)
Morges, Beausobre
21 juin (19 h, Morges-sous-Rire) et 3 octobre

Il a dit

«François Silvant n’était pas à l’aise à la radio et n’est venu que tardivement à la télé. C’était un homme de scène, un comédien avant tout»

Jean-Luc Barbezat Coproducteur du gala

Galerie de personnages


(Photo S.Papilloud-A)


(Photo F.Cella-A)


(Photo LDD-A)


(Photo LDD-A)



(Photo LDD-A

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...