La jeune «Petchi» transforme la Suisse romande en terrain de jeu

Littérature jeunesseL’héroïne imaginée par Benjamin Knobil et croquée par Anne Wilsdorf part à l’aventure près de chez elle.

Dans l'une des aventures, Petchi se retrouve aux prises avec les pirates du Léman.

Dans l'une des aventures, Petchi se retrouve aux prises avec les pirates du Léman. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Petchi, c’est un peu la version romande de Heidi croisée avec Fifi Brindacier. Flanquée de Voilà voilà, son doudou vache au prénom bien de chez nous, elle se retrouve aux prises avec les pirates du Léman, patauge dans la fondue ou en quête des éléphants du cirque partis se baigner dans le lac. Dans les histoires à paraître, le duo nagera dans le chocolat, dévalera les pentes enneigées ou remontera le temps chez les horlogers. La collection «100% suisse» fait souffler un vent d’aventure sur des lieux familiers. «Cela permet de les imaginer sous un autre angle, et de faire découvrir la Suisse romande aux enfants d’ailleurs», relève Benjamin Knobil.

A la demande de l’éditeur romand LEP, qui souhaitait mettre en avant le terroir, le dramaturge et comédien franco-américain installé à Lausanne a créé la petite Petchi. Elle est happée dans des mondes imaginaires par un subterfuge classique mais qui fonctionne: «Le fait qu’elle s’endort permet toutes les fantaisies. Je me suis inspiré de Little Nemo, de l’Américain Winsor McCay, que je lisais quand j’étais petit.»

Des icônes du terroir

Les histoires loufoques de Petchi se découvrent à plusieurs niveaux. Dès 4 ans avec les parents ou seul par le biais des illustrations. «Les images sont pensées pour que l’enfant puisse se raconter l’histoire même s’il ne sait pas lire», détaille celui qui a mis en scène plusieurs spectacles pour enfants. Les textes permettent une lecture autonome dès 7 ans, et n’oublient pas les adultes, qui y trouveront des clins d’œil amusants, comme la construction au sens propre d’une barrière de rœsti dans Petchi prend le train à fondue.

Le trait de pinceau à la fois fin et foisonnant d’Anne Wilsdorf fait surgir des scènes très vivantes, qui intègrent des icônes du terroir aisément reconnaissables. L’auteure-illustratrice, qui vit à Lausanne, chérit les filles intrépides et entreprenantes, telle sa Jujube. Ou, plus récemment, son Ingénieuse Eugénie, qui déploie des trésors d’inventivité pour construire un pont. Paru en 2014 à La Joie de lire, l’album vient de gagner le Prix Saint-Exupéry pour la Francophonie. (24 heures)

Créé: 27.10.2016, 16h36

Petchi et les pirates du Léman

Benjamin Knobil, Anne Wilsdorf

Ed. Loisirs et Pédagogie, 24 pages

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Swiss veut la retraite des pilotes à 62?ans
(Image: Bénédicte) Plus...