«Avec du champagne, sinon à quoi ça sert?»

Montreux Jazz FestivalMardi soir, Royal Blood était attendu en sauveur rock du Lab 2017. Bras et pieds du duo, Ben Thatcher parle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On est allé faire du wakeboard cet après-midi. Avec une coupe de champagne et un hors-bord, sinon à quoi ça sert d’être sur le fuckin’ lac Léman?» Ben Thatcher laisse la réponse en suspens, le temps de finir sa bière. Mardi, le batteur de 29 ans savourait sa place de No 1 du rock anglais. Avec Royal Blood, il allait matraquer le Lab peu après.

– Quel est le principal danger qui guette un duo comme le vôtre au sommet du succès?
– La fatigue. L’implosion, plutôt, parce qu’on s’amuse trop, tous les jours. On adooooore faire la fête, boire, sortir, rencontrer des gens. Chaque jour est une nouvelle aventure, à la longue on doit prendre garde à soi.

– Et à l’autre?
– Ça va de soi. Mon amitié avec Mike (ndlr: Kerr, chant et basse) est à la base du groupe, elle ne se discute pas, même sous la pression. Surtout sous la pression!

– A deux, vous parvenez à créer un son digne d’un quartet. Etait-ce le premier challenge de Royal Blood?
– Mike a toujours eu ce son, on n’a pas eu besoin de réfléchir à cette notion d’impact. On savait exactement comment il fallait sonner. Je veux dire: dès la première répétition, Mike a joué aussi méchamment et frontalement sa basse que moi ma batterie. C’est la façon de jouer qui importe, pas la qualité ou le nombre d’effets.

– Quels sont vos batteurs favoris?
– John Bonham, de Led Zeppelin, et Jon Theodore, des Queens Of The Stone Age. C’est le groupe qui m’a donné envie de commencer un instrument, et ça reste le meilleur groupe de rock de nos jours. (24 heures)

Créé: 11.07.2017, 22h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...