Comment la cathédrale a-t-elle pu retrouver ses bougies?

ClassiqueLes concerts illuminés de cette semaine bénéficient à nouveau d’une autorisation. Explications.

Souvenir de la première illumination de la cathédrale de Lausanne par Renato Häusler en 2005.

Souvenir de la première illumination de la cathédrale de Lausanne par Renato Häusler en 2005. Image: Oliver Haubensak

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

De mercredi à vendredi, le Messie de Haendel sera éclairé par 2000 bougies à la cathédrale de Lausanne, à l’initiative de Renato Häusler. Si cet événement n’a rien d’inédit, puisque le guet de la cathédrale avait embrasé l’édifice pour la première fois en 2005, cette réédition a tout d’un miracle. En effet, l’artisan de lumière avait dû vite renoncer à faire remonter des lampistes dans son monument favori. «Après inspection, écrivait 24 heures en 2009, il s’avère que les galeries hautes de la cathédrale ne sont pas suffisamment sûres pour accueillir un tel événement. Les barrières devraient être rehaussées, pour éviter qu’un allumeur de bougies ne tombe.»

Entre-temps, le guet entreprenant a pu exporter sa trouvaille dans quantité d’autres lieux, sacrés ou non, au point de pouvoir se mettre à son compte à l’enseigne de Kalalumen. Mais l’embargo sur la cathédrale lui donnait un goût d’inachevé. «Ça m’a beaucoup coûté sur le moment, confie-t-il, mais si je n’avais pas été forcé de déployer cette technique ailleurs, je ne serai pas là où j’en suis aujourd’hui.»

«Ça m’a beaucoup coûté sur le moment.»

Les barrières ont-elles été rehaussées depuis? Que nenni! Mais une bonne fée s’est penchée sur ce dossier quand Renato Häusler a sollicité Yves Golay, président de la commission technique de la cathédrale, pour lui parler d’un projet qui lui tient à cœur. L’insatiable allumeur de lumignons a imaginé un scénario d’illumination pour la 9e Symphonie de Beethoven calibré pour la cathédrale. L’architecte affecté au Service immeubles, patrimoine et logistique du Canton de Vaud entrevoit très vite une solution: «Je sais, pour y avoir suivi des chantiers, combien ces galeries sont impressionnantes. Il n’y a pas de difficulté technique, mais quelqu’un pourrait être pris de vertige. L’Etat, qui est propriétaire du bâtiment, ne peut assumer ce risque. Mais si l’organisateur d’un événement accepte de le prendre, il peut le faire en contractant une assurance pendant la durée nécessaire.»

On peut dire que Renato Häusler lui doit une fière chandelle! Le plus amusant dans l’histoire, c’est que Yves Golay lui-même a pris l’assurance avec Kalalumen, mais sous une autre casquette que celle de collaborateur de l’État. Violoncelliste amateur, il est aussi président de l’orchestre Amabilis, qui jouera précisément le Messie avec les chœurs Calliope, L’Alouette et Résonances. «J’ai profité de notre rencontre avec Renato Häusler pour lui faire la proposition de coproduire son concert. En discussion avec notre directeur artistique Ferran Gili-Millera, Amabilis trouvait la 9e trop ambitieuse et nous lui avons proposé le Messie dans l’orchestration de Mozart.» Transporté par cette aubaine, le guet a élaboré un nouveau scénario, non pas pour L’Hymne à la joie, mais pour magnifier un Alléluia tout autant empli d’allégresse. (24 heures)

Créé: 24.01.2017, 16h42

Infos pratiques

Lausanne, cathédrale

Du 25 au 27 janvier (20h).

Genève, cathédrale, ve 3 et sa 4 fév. (20 h)

Renseignements: www.starticket.ch
Billets supplémentaires en vente à la caisse le soir des concerts.

www.amabilis.ch

Articles en relation

Le guet sculpte l’espace avec mille bougies

Portrait Renato Häusler, artisan de la lumière Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les vignerons valaisans vont payer un très lourd tribut au gel intense survenu la semaine dernière. Les abricotiers ont également énormément souffert. Du jamais-vu de mémoire d'agriculteur.
(Image: Bénédicte) Plus...