Fin des poursuites contre Justin Bieber pour un tag

BrésilLe chanteur Justin Bieber a payé son amende au Brésil pour un tag sur un monument protégé en 2003. Il a pu retourner à Rio jeudi.

Des fans de Justin Bieber à Rio en 2011.

Des fans de Justin Bieber à Rio en 2011. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le chanteur canadien Justin Bieber en a fini avec ses démêlés avec la justice brésilienne: il s'est acquitté des 6000 dollars d'amende qui lui avaient été infligés pour avoir tagué la façade d'un hôtel historique de Rio en 2013, a appris jeudi l'AFP auprès du tribunal de la ville.

De retour jeudi pour un concert à Rio, le chanteur pop de 23 ans a été laissé libre de ses mouvements en raison du caractère «mineur» du «crime contre le patrimoine culturel» brésilien qui lui était reproché.

L'amende avait été réglée en mai, fermant l'instruction ouverte il y a quatre ans mais relancée en mars dernier par le ministère public, qui avait appris son retour à Rio.

Outre ce tag sur l'hôtel, sa tournée au Brésil en 2013 avait donné lieu à plusieurs incidents.

Justin Bieber, alors âgé de 19 ans, avait été vu sortant d'un bordel caché sous un drap.

Il s'était aussi vu interdire de faire monter des prostituées dans son hôtel de luxe et s'était emporté à cette occasion, brisant plusieurs objets dans sa suite. Le chanteur et son équipe avaient ensuite été expulsés de l'hôtel. (afp/nxp)

Créé: 07.07.2017, 04h59

Articles en relation

Berne trépigne en attendant Justin Bieber!

Concert Le chanteur canadien est attendu de pied ferme par des centaines de fans ce 15 juin au Stade de Suisse à Berne. Reportage vidéo avant l'ouverture des portes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...