Les Passions de l’Ame font des witz

ClassiqueL’ensemble baroque bernois joue dimanche à Lausanne le programme humoristique de son dernier disque.

Les Passions de l'Ame, ensemble baroque bernois fondé par Meret Lüthi

Les Passions de l'Ame, ensemble baroque bernois fondé par Meret Lüthi Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Parmi les trésors de la musique descriptive et imitative, Battalia de Heinrich Ignaz Franz Biber est un incontournable qui figure dans quantité d’anthologies des pièces pittoresques baroques. La suite du compositeur autrichien ne se contente pas seulement de représenter le choc des armées, les roulements de tambour, les coups de canons, les plaintes des soldats blessés, il met en scène la pagaille des champs de bataille avec force dissonances et effets de surprises divertissantes. C’est en suivant ce filon humoristique que l’ensemble Les Passions de l’Ame a conçu son nouvel album (distribué par Deutsche Harmonia Mundi). Meret Lüthi, fondatrice de la formation bernoise, avait à vrai dire l’embarras du choix dans tout le répertoire du XVIIe siècle de suites et de ballets dont les cours germaniques étaient friandes. «L’humour est le meilleur élixir de vie, basé sur une recette éternelle et en tous les cas biodégradable», glisse avec malice la violoniste virtuose. Intitulé «Schabernack» – mot allemand qui signifie farce, plaisanterie, blague — le programme réunit une jolie collection de pièces spirituelles, puisées chez les compositeurs autrichiens et allemands. On y croise, outre les belligérants cocasses de la bataille de Biber, Les combattants de Johann Joseph Fux, des danses folles inspirées de la commedia dell’arte (mattacina, saltarella, scaramuccia) de Johann Heinrich Schmelzer et tout plein de chants d’oiseaux, coucous en tête, signés Fux, Schmelzer ou Walther. Pour restituer avec le plus de relief les contrastes exigés par ces partitions, Les Passions de l’Ame ont enrichi leurs cordes frottées et pincées d’un orgue et d’un copieux attirail de percussions. A découvrir en disque et de plein fouet ce dimanche 18 dans le cadre des concerts de Saint-François à Lausanne.

(24 heures)

Créé: 19.05.2017, 09h26

Infos

Lausanne, Saint-François
Dimanche 18 (17 h)
Rens.: monbillet.ch
www.sainf.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Stratégie énergétique 2050, nouvelle cuisine suisse
(Image: Valott) Plus...