Jeune public et familles

Saison théâtrale 2016-2017Toutes les salles du Canton pensent aux enfants.

La Famille Flöz  et ses personnages drôlement masqués seront au Reflet en octobre, avec Testro Delusio, ou à Beausobre et au TBB en décembre, avec Infinita.

La Famille Flöz et ses personnages drôlement masqués seront au Reflet en octobre, avec Testro Delusio, ou à Beausobre et au TBB en décembre, avec Infinita. Image: Simona Fossi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pas besoin d’être amateur de grands textes ou habitué des recherches expérimentales pour prendre son plaisir, bien calé dans un fauteuil. Toutes les institutions du canton multiplient leurs efforts pour convaincre le plus grand nombre. Et leurs programmations regorgent de pépites à découvrir en famille. Entre propositions «jeune public», cirque moderne, spectacles musicaux ou de magie et autres shows spectaculaires.

Certes, Titeuf, le pestacle – signé Karim Slama et en création à Lausanne avant sa tournée romande – est l’événement de l’automne. A moins que les clowns poétiques et l’univers féerique du Slava’s Snow Show, en résidence à Beaulieu en novembre, ne lui piquent la vedette.

Mais la saison s’égrènera aussi autour de nombreux autres spectacles au succès familial confirmé. Les Mummenschanz feront ainsi leur retour au Théâtre du Jorat le printemps prochain.

La Famille Flöz (photo) et ses personnages drôlement masqués seront, quant à eux, au Reflet en octobre, avec Testro Delusio, ou à Beausobre et au TBB en décembre, avec Infinita. Des spectacles à découvrir dès 8 ans, tout comme les jonglages et acrobaties des Québécois de Cuisine et confessions présentés 4000 fois à travers le monde (Beausobre et Crochetan, en oct.).

Ou le burlesque musical des Virtuoses, à voir à Morges ou à Estavayer-le-lac, fin mars. Côté théâtre, la reprise de L’histoire du soldat, chef-d’œuvre de Stravinski et Ramuz vu par Omar Porras, ouvrira la saison au TKM.

Partout, les programmes estampillés «jeune public» foisonnent. A surveiller de près: les créations des artistes romands qui excellent à initier les plus petits aux arts de la scène. Entre contes initiatiques, histoires éducatives ou illuminations sonores et visuelles.

Quelques projets prometteurs? Turbolino et l’escargot trop curieux de l’Odieuse Cie (Au Petit théâtre, à Lausanne, puis à l’Echandole, à Yverdon, dans le cadre du Patati Festival), Le Terrier d’Albertine, par le théâtre Escarbouche, un conte qui éveille les sens entre jeu, danse et théâtre d’objets (Maison de quartier de Chailly), Mon chien-dieu, de Joan Mompart, joué au Petit Théâtre, mais aussi à l’Arsenic, la version «enfantine» des Misérables d’Hugo (au Petit Théâtre) ou 1985… 2054 , qui s’intéresse à savoir comment les enfants d’aujourd’hui imaginent le monde de demain?

A voir au Petit Théâtre, à l’Echandole ou à la Bavette. Sans oublier les grosses tournées vaudoises de Miss Poppins – de Stefania Pinelli, avec le magicien Pierric Tenthorey côté effets spéciaux – ou d’Adieu Papa (créé au Théâtre de marionnettes de Lausanne). (24 heures)

Créé: 29.08.2016, 18h58

Articles en relation

A vos agendas! La saison théâtrale s’annonce prolifique

Scènes 2016-2017 Petites ou grandes, les salles du canton allument leurs feux ces jours-ci. Et promettent plus de 700 spectacles, dont une centaine de créations, entre textes, expérimentations, danse, rendez-vous familiaux ou humour. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Roger Moore nous a fait faux bond», paru le 27 mai 2017.
(Image: Valott) Plus...