Vidy montre ses crocs pour une fin de saison animale et romande

ScèneA côté des pointures telles que Claude Régy et Romeo Castellucci, le théâtre lausannois s'entoure de nombreux artistes suisses.

"Providence", signé Olivier Cadiot, Ludovic Lagarde et Laurent Poitrenaux, ouvrira la deuxième partie de saison de Vidy, dès le 7 février. "Un spectacle jubilatoire", selon Vincent Baudriller. Image: Pascal Gely

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les artistes suisses auront une place de choix dès février à Vidy. Hier, le directeur Vincent Baudriller a présenté sa deuxième partie de saison, imaginée pour plus de la moitié autour de créateurs romands et alémaniques. Avec des reprises, surtout, et plusieurs projets qui questionneront la relation de l’homme à l’animal.

Côté metteurs en scène aguerris, il y aura Dorian Rossel – qui retrouvera Vidy grâce à son tout récent Voyage à Tokyo, tiré du film d’Ozu et vu au Forum Meyrin ou au Crochetan – ou Guillaume Béguin qui poursuivra, avec Où en est la nuit? tiré de Macbeth, ses recherches expérimentales. Il y aura des compagnonnages reconduits, comme avec la jeune Magali Tosato qui questionnera, dans son nouveau spectacle, les mariages binationaux et le droit au bonheur. La relève du théâtre suisse sera également défendue par le Bâlois Boris Nikitin (Hamlet qui tire le portrait d’un musicien electro), Daniel Hellmann et son Requiem for a Piece of Meat ou Marion Duval et les confidences provocantes de Claptrap.

Les performeurs genevois La Ribot et Yan Duyvendak ainsi que la chorégraphe Cindy Van Acker seront également de la partie. De quoi allécher, prenons-en le pari, le public qui, depuis septembre, plébiscite la haute tenue artis­tique de la programmation 2016-2017. D’ici à l’été, celle-ci pourra également compter sur la réputation internationale de Romeo Castellucci et son De la démocratie en Amérique ou encore de Wajdi Mouawad qui vient avec Seuls. (24 heures)

Créé: 28.11.2016, 22h29

Les coups de coeur

Claude Régy Doyen de la saison avec ses 93 ans, l’explorateur de formes revient à Vidy avec ce qu’il annonce comme son dernier spectacle: Rêve et folie, d’après le poète Georg Trakl (28 fév.-2 mars).

Dead Centre Cette jeune compagnie irlandaise a tapé dans l’œil de Vincent Baudriller avec Chekhov’s First Play, une adaptation en costumes mais «pleine d’ironie» de Platonov que le public découvre casque audio sur les oreilles (17-20 mai).

Carte blanche bestiale

Antoine Jaccoud L’auteur, dramaturge et scénariste lausannois s’entourera, du 26 avril au 3 mai, de nombreux guests pour Etre bête(s), imaginé afin d’explorer notre «rapport omniprésent et paradoxal aux animaux». Il y aura un débat, une exposition – «The Shimmering Beast» de la photographe Anne Golaz –, des textes lus par Marthe Keller et Mathieu Amalric mais aussi deux pièces portées sur scène: Les chiens, écrits en 2005 et mis en lecture par Alain Borek, ainsi que le monologue inédit Le zoophile, dont la création sera confiée à Emilie Charriot. La jeune metteuse en scène dirigera Jean-Yves Ruf accompagné… d’un âne. Bonus annoncé: la reprise d’Itmar, la très réussie performance (bovine autant que féminine) créée par la chorégraphe Géraldine Chollet lors des Printemps de Sévelin 2015.

www.vidy.ch

Articles en relation

Vidy s'offre un origami en bois pour chapiteau

Culture Innovant et écologique, un pavillon de conception inédite remplacera le vétuste chapiteau. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...