Vidy s'offre un origami en bois pour chapiteau

CultureInnovant et écologique, un pavillon de conception inédite remplacera le vétuste chapiteau.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un pavillon qui emprunte à l’origami sa poésie et sa structure angulaire; une structure qui semble se déplier tel un soufflet d’accordéon. Le Théâtre de Vidy met actuellement à l’enquête son projet de construction «démontable», une salle de spectacle préfabriquée qui remplacera le chapiteau circulaire acheté d’occasion et installé en 1995 à côté du vénérable bâtiment dessiné par Max Bill. Avec plus de 20 ans d’âge à son compteur, l’infrastructure en toile sera bientôt hors d’usage. Elle est surtout insécure et de moins en moins adaptée à la présentation de spectacles, avec de vrais soucis d’isolation thermique et sonore.

Sans poutre ni clou

Bientôt de l’histoire ancienne. Au cours de l’automne, ce vieux chapiteau devrait céder sa place à un module construit uniquement en bois. Sans poutre et pas plus de clous! Il a été imaginé par l’architecte belge Yves Weinand, professeur à l’EPFL, et le bureau lausannois Atelier Cube. Un mandat privé qui permettra une mise en application de recherches menées, quant à elles, par le laboratoire IBOIS de l’Ecole polytechnique fédérale.

«On reste dans le même esprit que Max Bill. Pour l’Expo 64, il avait imaginé un bâtiment d’avant-garde, modulable et éphémère. Le futur pavillon devrait faire perdurer cette tradition d’invention et d’innovation qui a marqué la création du lieu, se réjouit le directeur de Vidy, Vincent Baudriller. Avec la relation particulière qu’entretient Lausanne avec l’architecture, j’ai également très tôt compris qu’il ne fallait pas négliger le geste artistique.»

Défi technique

Esthétique et réalisée dans des matériaux naturels, la future construction constituera surtout un défi technique. De multiples panneaux dessineront les parois et la toiture légèrement incurvées, composées de facettes qui sont tenues les unes aux autres à l’aide de connecteurs en bois et créeront une portée d’une vingtaine de mètres, sans la moindre charpente. C’est là que réside le principal défi. A l’intérieur de cet écrin qui affiche une portée maximale de 21 mètres pour une longueur de 28 mètres. Une scène et des gradins modulables. Les loges et locaux techniques resteront dans le petit édifice «en dur» qui jouxte déjà le chapiteau actuel.

«A ce jour, ce type de structure n’a encore jamais été appliqué à l’échelle d’un bâtiment»

Les spécialistes qui planchent sur le projet ont déjà mené des expérimentations similaires ailleurs. Dans le canton, on doit à Yves Weinand la surprenante chapelle multifacettes de Saint-Loup. Avec Patrick Vogel, de l’Atelier Cube, il a également imaginé les moyens de réaliser le toit «cathédrale» en bois qui abritera le futur Parlement vaudois, en cours de construction à Lausanne. «Comme dans ces deux réalisations, le pavillon de Vidy constituera une architecture entièrement réalisée en panneaux autoportants puisque tout repose sur des panneaux qui s’emboîtent, expliquent les architectes. A ce jour, ce type de structure n’a encore jamais été appliqué à l’échelle d’un bâtiment.»

2,4 millions de francs

Les coûts du projet sont estimés à 2,4 millions de francs, financés par le Théâtre lui-même, par la Ville de Lausanne (à hauteur de 1 million), par l’Office fédéral de l’environnement (et son programme de promotion du bois) et par la Loterie Romande. A ce jour, 400 000 francs restent encore à trouver. Avec une surface augmentée de 20% par rapport au chapiteau, la nouvelle salle de spectacle pourra accueillir 250 spectateurs, contre 100 aujourd’hui.

Si le dossier passe toutes les étapes légales, les travaux débuteront à la fin de l’été. Ils constitueront, d’ailleurs, les préliminaires d’un chantier plus important prévu d’ici à 2020: la rénovation de la (grande) salle Charles Apothéloz et la création d’un espace de répétition. Et Vincent Baudriller d’ajouter: «Le pavillon en bois permettra de garder de la vie dans le théâtre, durant la durée de ces grands travaux.» (24 heures)

Créé: 03.05.2016, 18h50

Articles en relation

Des millions pour la rénovation du Théâtre de Vidy

Lausanne Les autorités sollicitent un million de francs pour remplacer le chapiteau et 3,5 millions pour étudier la modernisation de l’institution au bord du lac. Plus...

L’union libre entre l’Arsenic et Vidy s’est avérée foisonnante

Scène Les deux théâtres lausannois ont bouclé, dimanche, la 2e édition de Programme Commun sur un bilan positif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...