Ces millions climatiques qui viennent soulager les PME

Taxe CO2Une partie des fonds de la taxe sur la CO2 repartent vers l’économie. La Fondation Suisse pour le climat, qui réunit plusieurs grandes entreprises, en fait bénéficier les PME. 1,4 millions viennent encore d’être débloqués.

Une fabrique de meubles du Muotathal et son installation d'exploitation des déchets a notamment reçu l'appui de la Fondation Suisse pour le climat.

Une fabrique de meubles du Muotathal et son installation d'exploitation des déchets a notamment reçu l'appui de la Fondation Suisse pour le climat. Image: sp

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Notre pénétration en Suisse romande est faible. Les PME romandes génèrent encore peu de projets. Et notre présence reste réduite en termes de communication.»

Initiative volontaire du privé, la Fondation Suisse pour le climat regroupe une vingtaine de grandes entreprises de services. Dont plusieurs banques et assurances.

Son rôle: drainer l’argent que leur restitue l’Etat comme entreprises peu polluantes dans le cadre de la taxe sur le CO2. Une redistribution proportionnelle à leur masse salariale.

«Cet argent, entre 2,5 et 3 millions de francs suisse par an, est réinvesti dans des projets d’économie d’énergie et de réduction des émissions de CO2», explique Vincent Eckert, directeur de la fondation.

Potentiel inexploité

Celle-ci se consacre aux PME, «épine dorsale» de l’économie suisse. Vincent Eckert souligne que les PME n’ont souvent ni les moyens ni les ressources pour s’occuper des questions énergétiques et environnementales.

«Il reste un gros potentiel inexploité, y compris en termes de profitabilité et de compétitivité pour ces entreprises», assure-t-il.

A ce jour, la fondation a soutenu 128 projets pour environ 5,5 millions de francs. Toujours plus sollicitée, elle a doublé ses aides l’an dernier. Et vient d’annoncer un soutien de 1,4 millions à vingt PME.

Cette manne ira notamment à deux entreprises développant des collecteurs solaires. Mais aussi à l’assainissement du chauffage de l’auberge de jeunesse de Davos. Ou au système de récupération de chaleur d’une entreprise de prélaquage.

La fondation octroie aussi des aides à des projets plus réduits et standardisés. Les candidats font alors leur demande sur internet. Sans paperasse ni complications. Dans ces cas, les subsides ne dépassent pas vingt mille francs.

Marketing ou efficacité

«Jusqu’à présent, les entreprises tendaient à négliger l’énergie, qui représente souvent moins de 2% de leurs coûts, constate Vincent Eckert. La présence de cet enjeu dans les médias pousse les gens à se poser des questions. La sensibilisation à la thématique climatique grandit rapidement.»

Mais au vu des faibles montants traités par la fondation, ces grandes entreprises ne se paient-elles pas une bonne conscience à bon marché? «Oui et non», répond Vincent Eckert.

«Quand d’autres développent des actions internes ou externes comme la création d’un prix climat, ces entreprises mettent tout de même cet argent à disposition», explique le responsable.

«Ces entreprises apparaissent de manière peu visible. Donc l’impact marketing pour elles est réduit. Elles parient plutôt sur l’efficacité dans l’utilisation de ces fonds.» (nxp)

(Créé: 15.05.2012, 12h08)

La Nouvelle-Zélande vise les vaches

Vincent Eckert. (Image: sp)

Partenaires

Selon son directeur, la Fondation Suisse pour le climat vise plus d’argent pour soutenir plus de projets. Elle annoncera bientôt de nouveaux partenaires.

Classée d’utilité publique, placée sous surveillance de la Confédération, elle a pour partenaires actuels Allianz Suisse, Assurance Immobilière Berne, AXA Winterthur, Banque Alternative Suisse SA, Banque Vontobel, Gebäudeversicherung Kanton Zürich, KPMG, Man Investments, Microsoft Suisse, PartnerRe, Pictet & Cie, PricewaterhouseCoopers, Raiffeisen Suisse, Sanitas, SAP (Suisse) SA, Sarasin & Cie SA, Swiss Life, Swiss Re, Vaudoise Assurances et XL Insurance.

Articles en relation

La taxe sur le CO2 subira une première hausse à partir de 2014

Pollution La taxe sur le CO2 augmentera en trois temps à partir de 2014 et jusqu'à 2020. Lors de la première étape, la taxe devrait passer de 36 à 60 francs par tonne. Plus...

D'ici 2030, même une 2e planète ne nous suffirait pas

Rapport annuel L'empreinte écologique de la Suisse est parmi les pires mondiales, selon le rapport WWF «Planète vivante». Selon ce bilan de santé, les citoyens du monde consomment 50% de ressources en trop. Plus...

La Suisse pollue encore trop

Gaz à effet de serre La Suisse a émis davantage de gaz à effet de serre en 2010 qu'en 2009. Elle a dégagé 54,2 tonnes d’équivalent- CO2, soit une hausse de 1,8 million de tonnes (+3,4%), signale l’Office fédéral de l’environnement. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

La Suisse prépare l'inauguration du Gothard en grande pompe. Publié le 31 mai 2016.
(Image: Bénédicte) Plus...