Le Forum économique du Nord vaudois voit grand

RebrandingPour sa 10e édition, qui aura lieu cet été, le FENV devient Forom, le Forum économique romand. Il reste ancré à Yverdon.

Le nouveau FOROM romand ambitionne de se faire connaître davantage en Suisse alémanique.

Le nouveau FOROM romand ambitionne de se faire connaître davantage en Suisse alémanique. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Forum économique du Nord vaudois (FENV) a vécu. Il s’appelle désormais Forom, pour Forum économique romand, ont dévoilé hier ses organisateurs. Une nouvelle identité qui colle à ce qu’est réellement la manifestation yverdonnoise, selon eux. «C’est un fait, 60% de nos participants ne viennent pas du Nord vaudois mais du reste de la Suisse romande», indique son président et cofondateur, Cédric Borboën.

Dès le départ, en 2006, le FENV a vu plus large que la région dont il porte le nom, en faisant de gros efforts de communication au-delà de ses frontières identitaires. Ainsi, dès la première édition, des décideurs et entrepreneurs extérieurs au Nord vaudois s’y sont inscrits. Depuis plusieurs années, La Marive accueille chaque été une brochette de conférenciers prestigieux (lire ci-contre) que viennent écouter 550 participants, la capacité maximale de la salle.

«Un accueil très professionnel»

Président du groupe immobilier Delarive, Patrick Delarive tresse des lauriers à l’équipe «qui a réussi à faire se déplacer à Yverdon l’économie romande, par essence très peu mobile, grâce à la générosité et à la simplicité d’un accueil très professionnel». Il insiste sur l’importance de ce type d’événements pour «réseauter». Soit, se rencontrer, tisser des liens et échanger ses cartes de visite. Le succès a été rapide du côté d’Yverdon. «Depuis six ans, nous devons chaque fois refuser des inscriptions, faute de place», relève le président du Forom. Pour satisfaire tout le monde, l’événement est retransmis en direct sur le Web.

Il ne quittera pas le chef-lieu nord-vaudois pour une salle plus grande, sur l’arc lémanique par exemple. «Nous avons nos racines à Yverdon et ne cherchons pas à grossir, martèle Cédric Borboën. Nous ne voyons aucun avantage à venir sur Lausanne.» Le vice-président, Achille Crivelli, de renchérir: «Une de nos volontés est de jeter un pont vers la Suisse alémanique et nous en sommes plus proches en étant à Yverdon. Ville qui est par ailleurs à égale distance de Genève, de Delémont ou de Sion.»

Créneau libre

En positionnant leur rencontre comme «romande», les organisateurs cherchent à occuper un créneau libre. Dans la constellation des forums économiques existants (celui de Glion, de La Côte, de l’Economie vaudoise, etc.), aucun ne revendique ce titre. «Quant au Forum des 100, il est axé sur la politique et l’économie», dit Daniel Herrera, chargé de communication du Forom.

La manifestation affiche désormais ses ambitions. Pas question de n’être qu’une date dans l’agenda des businessmen. En étant actif sur son site Web et sur les réseaux sociaux, le Forom veut être une plate-forme d’échanges pour le monde économique toute l’année durant. Cédric Borboën a également évoqué un objectif qui lui tient à cœur: rééquilibrer la proportion de femmes inscrites à l’événement au moyen d’une communication ciblée. «Elles ne sont que 17% et nous voulons atteindre le seuil de 40% d’ici à 2016 pour être plus en phase avec la réalité de notre économie.» (24 heures)

Créé: 23.04.2015, 15h04

En chiffres

550 leaders de l’économie s’inscrivent chaque année depuis 2011 au forum économique.

60% des participants viennent d’au-delà du Nord vaudois.

3161 internautes se sont connectés à la retransmission vidéo en direct de l’événement l’an dernier.

100 personnes mettent la main à la pâte pour organiser le Forom. Vingt forment le noyau professionnel.

Edition 2015 interactive

Pour sa 10e édition, qui aura lieu le 3 septembre à La Marive, le Forom annonce une pléiade d’intervenants dont l’aura ne trahit pas ses nouvelles ambitions. On retrouve ainsi Cristina Gaggini, directrice romande d’EconomieSuisse, Pascal Meyer, fondateur du site qoqa.ch, le directeur de la RTS, Gilles Marchand, Lorenzo Stoll, directeur romand de la compagnie aérienne Swiss, ainsi que Patrick Delarive, fondateur du groupe Delarive, pour ne citer qu’eux. Thème de la journée: «Laissez-nous réveiller l’entrepreneur qui est en vous!»

Diffusé en direct sur le Web et «live-tweeté», l’événement sera conçu avec l’aide d’Alex Osterwalder et d’Yves Pigneur, deux pontes de l’organisation de telles rencontres. L’idée étant de permettre une interactivité entre les conférenciers, la salle et les internautes, explique Daniel Herrera, chargé de communication du Forom. Lequel reste discret sur les modalités de la journée, qui seront expliquées sur le moment «pour préserver une dynamique spontanée».

www.forom.ch

Articles en relation

Bourg-en-Lavaux veut fédérer ses entrepreneurs

Promotion La Commune lance son premier Forum des Entrepreneurs début mai. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Roger Moore nous a fait faux bond», paru le 27 mai 2017.
(Image: Valott) Plus...