«Le Temps» réduit ses effectifs

MediasAu départ, 18 personnes étaient concernées par la restructuration. Les négociations conduites par les représentants du personnel avec la direction du quotidien ont toutefois permis de limiter la casse.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Temps procède à des licenciements.

"Les négociations ont mené à une réduction notable du nombre de licenciements", a fait savoir mercredi soir impressum. Le syndicat des journalistes n'a cependant pas voulu donner de chiffres. Un plan social ayant été négocié, il a juste admis que plus de cinq personnes étaient touchées par le programme d'économies.

Selon impressum, les mesures d'accompagnement dont bénéficieront les personnes licenciées peuvent être considérées comme "correctes compte tenu du climat économique". Les négociations qui se sont déroulées entre les partenaires sociaux ont surtout porté sur des mesures alternatives aux licenciements.

Qualité de l'offre mise à mal

Impressum n'a pas non plus voulu indiquer les secteurs du journal touchés par la restructuration. Le syndicat a simplement précisé que "les licenciements prononcés au Temps concernent beaucoup la rédaction et les journalistes". Il a ajouté être inquiet, au vu des départs, pour la qualité de l'offre rédactionnelle.

Au sein de la rédaction, le choc est très grand et la journée a été placée sous le signe de la tristesse. Le personnel s'est très fortement mobilisé durant les deux semaines de négociations. Les assemblées ont réuni plus d'une centaine de personnes à chaque fois. (ats/Newsnet)

(Créé: 28.11.2012, 19h26)

Articles en relation

«Le Temps» va licencier

Presse Le journal Le Temps, en proie à des difficultés économiques, va licencier du personnel. Le quotidien n’a pas indiqué l’ampleur des suppressions d’emploi, mais selon la RTS 18 postes seraient concernés par cette mesure. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.