Le paquebot de La Croisière s'amuse démantelé

TurquieL'un des navires de croisière les plus célèbres au monde, le MS Pacific, devenu le Pacific Princess pour les besoins de la série La Croisière s'amuse, va être démantelé en Turquie pour 3 millions de francs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'heure est venue de vivre la dernière croisière pour un célébrissime vaisseau: le MS Pacific, plus connu sous son nom de scène de Pacific Princess, qui a prêté ses huit ponts au tournage de la série télévisée La Croisière s'amuse (The Love Boat, en version originale), va être démantelé dans un chantier naval turc.

C'est la société turque Cemsan qui va donc tourner l'épisode final de cette histoire débutée en 1971 aux chantiers Nordseewerke d'Emden, en Allemagne. Armé sous le nom de Sea Venture par la compagnie norvégienne Flagship Cruises, le MS Pacific mesure 168,8 mètres de long et affiche une jauge de 19'903 tonneaux.

Une série créée par Aaron Spelling

Ayant changé cinq fois de pavillon, il pouvait embarquer jusqu'à 700 passagers et 350 membres d'équipage. Et c'est justement un équipage fictif mais devenu mythique au fil des années 1970 et 1980 qui l'a rendu célèbre: celui de la série télévisée créée par Aaron Spelling.

Pendant dix saisons et 249 épisodes, le commandant Merrill Stubbing et ses acolytes (le docteur Adam Bricker, le steward Burl Gopher Smith, son hôtesse Julie McCoy et son barman Isaac Washington) auront sillonné les océans, semant au gré des alizés des romances guimauves.

Véritable héros de la série télévisée, le paquebot était au cœur d'un générique devenu culte au fil des diffusions et rediffusions, et qui changeait au gré des guest stars, comme le montre cette vidéo.

Facteur du boom des croisières aux Etats-Unis

Mais la success story de la série télévisée avait également généré un autre succès: celui des croisières aux Etats-Unis. Marginal au milieu des années 1970, le marché des croisières avait connu un développement extraordinaire. A tel point que la compagnie se servait du nom The Love Boat dans sa communication vis-à-vis du grand public.

Suite à l'arrêt de la série à la fin des années 1980, le MS Pacific poursuit ses croisières jusqu'en 2008, mais avec quelques péripéties. Plus que les changements de nom (certains armateurs ont tenté de surfer sur le succès de la série en lui donnant son nom télévisuel de Pacific Princess), c'est dans la rubrique faits divers qu'il s'était fait remarquer en 1998: arraisonné par la police en Grèce, les enquêteurs y avaient mis la main sur 25kg d'héroïne, dans les affaires de deux membres d'équipage philippins. D'après la BBC, le navire était alors devenu une base du trafic de drogue en Méditerranée.

Imbroglio juridico-financier

Depuis 2008 et une dernière traversée entre les Etats-Unis et l'Italie, le navire était à quai à Gênes. Le navire s'est alors retrouvé au centre d'un conflit juridico-financier entre la compagnie Quail Cruises et les chantiers navals de San Giorgio del Porto. Ces derniers avaient fait saisir le navire par la police italienne. La compagnie avait fait faillite quelques mois plus tard.

Aucun repreneur ne s'étant présenté, le navire était resté à quai et son état s'était progressivement dégradé. Sa remise aux normes aurait coûté une fortune. C'est finalement le groupe turc Izmir Ship Recyling qui a racheté le paquebot pour 2,5 millions d'euros (un peu plus de trois millions de francs). «Ce bateau a subi plusieurs changements au cours de son existence. Il n'a pas vogué depuis cinq ans et ce serait désormais trop coûteux de le rénover», explique Ersin Ceviker, responsable de l'Association turque des recycleurs de navire.

Son sistership navigue toujours

Mais que les nostalgiques des cocktails d'Isaac ou du sourire du commandant Stubbing se rassurent: tout ne disparaît pas avec le démantèlement du MS Pacific. Le navire avait un sistership, l'Island Venture, sur lequel de nombreuses scènes avaient été tournées (même si l'immense majorité du tournage se déroulait en studios). Et l'Island Venture navigue toujours, sous le nom de Discovery, pour le compte de la compagnie Voyages of Discovery. (nxp)

Créé: 08.08.2013, 11h27

Articles en relation

TF1 déprogramme sa série «La Croisière»

Télévision «La Croisière» terminera sa saison sur le site internet de TF1, faute d'audience. Jamais la première chaîne française n'a dû par le passé déprogrammer une série «maison». Plus...

Titanic: une croisière souvenir fait escale au Canada

Commémoration du naufrage Les passagers du Journey , partis de New York, ont brièvement mis pied à terre au Canada. Ils ont visité le cimetière Fairview Lawn où reposent 121 des 150 victimes enterrées à Halifax. Plus...

La défense veut une autre expertise du Costa Concordia

Italie Les avocats de Francesco Schettino, le capitaine du navire de croisière Costa Concordia, ont réclamé jeudi, au deuxième jour du procès, une nouvelle expertise de l'épave. Plus...

La «croisière du cauchemar» prend fin

Carnival Triumph Les passagers du Carnival Triumph, qui dérivait depuis dimanche dans le golfe du Mexique, ont été obligés d'attendre des heures pour quelques sandwiches et ils devaient se soulager dans des sacs en plastique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Swiss veut la retraite des pilotes à 62?ans
(Image: Bénédicte) Plus...