Spotify pèse 2,8 milliards de francs

FinanceLe site de musique en ligne réalise une levée de fonds de 94 millions de francs. Conséquence: la valeur de l’entreprise suédoise prend l’ascenseur.

Spotify est l'un des sites légaux de streaming de musique les plus importants du moment.

Spotify est l'un des sites légaux de streaming de musique les plus importants du moment. Image: Spotify

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le site proposant de la musique en streaming cartonne. 15 millions d’internautes se servent de cette plateforme et 4 millions d’entre eux possèdent un compte payant.

Vu ces résultats, les investisseurs se sont empressés d’ouvrir leurs porte-monnaies. Selon le Financial Times, près de 100 millions de dollars (soit 94 millions de francs) ont été récoltés lors de la dernière levée de fonds de l’entreprise suédoise. Évalué à près de 2,8 milliards de francs, Spotify est considéré comme l’un des plus importants services de musique légale en Europe.

Négociations difficiles

Ce site propose deux types de service: le premier permet d’écouter gratuitement 15 millions de chansons mises en ligne par Spotify, avec quelques publicités glissées entre les morceaux. Pour le second, l’internaute paie chaque mois 12,95 francs et accède de manière illimitée et sans pub à une banque musicale de plus de 18 millions de pistes.

Le site de streaming paie des royalties afin d’obtenir le droit d’utiliser des chansons. Spotify a négocié pendant plusieurs années avec les différents labels, rebutés par l’idée de disposer leurs produits gratuitement sur le net. L’entreprise assure que cette pratique serait rentable sur le long terme, l’offre gratuite devant encourager les internautes à s’abonner.

Une affaire rentable

Spotify s'est fait une place sur le marché de la musique. L'entreprise a travaillé dur pour convaincre une industrie, parfois sceptique, que son site est également rentable pour les artistes, les auteurs-compositeurs et les labels. Les grandes maisons de disques commencent à baisser leur garde. Les revenus qu'elles ont reçus l'année dernière des sites de streaming ne sont pas négligeables. Mais certains groupes ou chanteurs refusent toujours de partager leurs musiques sur Spotify ou chez ses concurrents.

Nouvel élan

Les derniers investissements donnent un nouvel élan à l’entreprise de musique digitale, qui a su difficilement imposer son modèle économique. Spotify a été créée par des ingénieurs suédois pour contrecarrer le piratage. Placé second (derrière Apple) dans le classement des services de musique online, la petite entreprise nordique est promise à un grand avenir. (Newsnet)

(Créé: 16.11.2012, 17h02)

Mots-clés

Articles en relation

Le streaming légal attire les investisseurs

Internet A limage de Deezer ou Spotify, le streaming légal de musique et de vidéos sur internet séduit toujours plus d'investisseurs. La rentabilité n’est toutefois pas encore au rendez-vous. Plus...

Yahoo! et Spotify deviennent partenaires

Streaming L'Américain Yahoo! va intégrer l'offre de musique en ligne du Suédois Spotify sur sa plateforme Yahoo! Music. Plus...

Spotify lance une radio internet gratuite

Streaming Pour concurrencer l'américain Pandora, le Suédois Spotify a lancé un système de radio internet pour iPhone et iPad. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 2

Des graines de djihadistes à Genève, publié le 28 août.
Plus...