VW va mettre la main à la poche pour clore l'enquête

Etats-UnisVolkswagen est prêt à verser une pénalité supplémentaire de 4,3 milliards de dollars et à plaider coupable pour ne plus entendre parler des moteurs diesel truqués aux USA.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans un communiqué, le groupe assure avoir conclu avec le Département de la Justice (DoJ) et les autorités douanières un «accord préliminaire» couvrant également des pénalités civiles et qui doit désormais être approuvé par son conseil d'administration et par la justice américaine.

Le géant aux 12 marques avait reconnu en septembre 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures dans le monde, dont 600'000 aux Etats-Unis, d'un logiciel minimisant le niveau réel des émissions de gaz polluants.

Aux Etats-Unis, il s'est déjà engagé à débloquer un vaste plan d'indemnisation de 14,7 milliards de dollars, prévoyant notamment le rachat des véhicules affectés, auquel s'ajoutent 603 millions à destination des Etats américains, 1,2 milliard pour les concessionnaires et au moins un milliard supplémentaire pour les voitures de grosse cylindrée.

Ailleurs dans le monde

Le mastodonte allemand, qui reste visé par des enquêtes ailleurs dans le monde, a également conclu un accord à 1,6 milliard de dollars avec les autorités canadiennes.

Dans son communiqué, le groupe assure que son conseil d'administration pourrait se réunir dès aujourd'hui pour approuver l'accord avec le DoJ et reconnaît que la facture totale du dieselgate en Amérique du nord devrait «dépasser» les provisions mises de côté pour couvrir le coût du scandale.

L'impact «concret» sur les résultats 2016 ne peuvent pas encore être définis, assure toutefois Volkswagen.

Cette annonce intervient au lendemain de l'inculpation du premier cadre dirigeant du groupe aux Etats-Unis dans ce scandale qui a valu à VW ses premières pertes en vingt ans.

Rebond en Chine

Après une mauvaise année 2015, Volkswagen s'est remis en selle en termes de livraisons aux clients. Le rebond de la demande enregistrée en Chine ( 12,2%) et le dynamisme du marché européen ( 4%) ont compensé une situation difficile en Amérique du Sud (-25%) et la désaffection des clients américains (-2,6%).

Le pilier des ventes du groupe, la marque généraliste Volkswagen, a enregistré une progression de 2,8% sur un an avec près de 6 millions de voitures vendues, mais le fabricant haut de gamme Audi et le tchèque Skoda ont également contribué à la bonne performance du géant allemand de l'automobile.

Les chiffres pour 2016 de General Motors, jusqu'ici troisième plus grand constructeur mondial en terme de ventes, ne sont pas encore connus. (ats/nxp)

Créé: 10.01.2017, 21h03

Articles en relation

Un dirigeant de Volkswagen inculpé aux Etats-Unis

Dieselgate Olivier Schmidt a été arrêté samedi dernier à Miami. Il aurait joué un rôle clé dans la «conspiration». Plus...

Des avocats déposent plainte contre Volkswagen

Grande-Bretagne Avec cette plainte, le cabinet d'avocats réclamera des dommages et intérêts devant la Haute Cour de justice. Plus...

Les clients suisses rééquipés, pas indemnisés

Scandale Volkswagen Sur le plan technique, on s'achemine vers une solution à court terme en Suisse. Au niveau judiciaire, c'est loin d'être réglé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...