Le Canton rachète le site de Firmenich à la Jonction

GenèveCet investissement, réalisé par le biais de la caisse de pension de l'Etat, s'inscrit dans le projet du quartier Praille-Acacias-Vernets.

Image: Illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le canton de Genève rachète, à travers sa caisse de pension, le site industriel de l'entreprise de parfums et de fragrances Firmenich dans le quartier de la Jonction. La CPEG va débourser 70 millions de francs pour le terrain de 18'925 m2 et les bâtiments qui s'y trouvent.

«Cette transaction historique satisfait plusieurs intérêts publics prépondérants», a salué mercredi devant les médias le président du Conseil d'Etat, François Longchamp. Cet investissement immobilier stratégique de la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève (CPEG) s'inscrit dans le cadre du grand projet de réaménagement du quartier Praille Acacias Vernets (PAV).

Administration réunie

Cet achat permet à la CPEG de remplir sa mission à long terme. Ses investissements immobiliers s'élèvent déjà à 3,5 milliards de francs. La CPEG investira 80 millions supplémentaires pour la rénovation des bâtiments. Les surfaces seront mises à disposition de l'Etat pour ses besoins. Elle prévoit aussi 50 millions pour les 250 à 350 logements qui pourraient voir le jour sur la parcelle.

Les études vont débuter prochainement pour voir quels services de l'Etat pourront déménager sur ce site. Dès 2022, environ 1000 fonctionnaires y seront rassemblés. «Ce déménagement permettra à l'Etat d'économiser 10% à 20% sur les loyers», a fait savoir le conseiller d'Etat Serge Dal Busco, en charge des Finances.

Ce secteur du PAV, dénommé Pointe Nord, fera l'objet d'un plan localisé de quartier qui sera adopté en 2019, au plus tôt. Outre les services de l'administration, il comprendra des activités culturelles, dont les théâtres de la Parfumerie et du Loup, qui existent déjà. Les équipements sportifs y seront renforcés.

«Investissement historique»

En quittant la Jonction, où se trouve son principal centre de Recherche et Développement ainsi qu'un pôle créatif important, Firmenich va renforcer ses activités sur son site de Meyrin-Satigny. Dans ce cadre, l'entreprise genevoise, numéro deux mondial de son secteur, va consacrer plus de 100 millions, «un investissement historique», a relevé son directeur général Gilbert Ghostine.

Le transfert est prévu pour 2020. Firmenich va réaménager deux bâtiments existants et en construire un nouveau pour ses activités Parfumerie et Arômes. Ce campus réunissant tous les métiers s'étalera sur 90'000 m2 Deux laboratoires de recherche seront déplacés à La Plaine (GE). Cet investissement s'ajoute aux 60 millions consacrés à la nouvelle usine de parfumerie inaugurée en novembre.

«L'intérêt du gouvernement ne portait pas seulement sur la parcelle mais aussi sur le maintien de Firmenich à Genève», a relevé le conseiller d'Etat Antonio Hodgers, en charge de l'Aménagement. Et de souhaiter que chacune des 1600 entreprises, petites et grandes, situées dans le périmètre du PAV profitent du projet de mutation urbaine pour se développer. (ats/nxp)

(Créé: 11.01.2017, 18h38)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...