Un nouveau centre rail-route géant au coeur du canton

Transport de marchandisesLe futur centre logistique de la société alémanique Planzer entrera en service en décembre sur le site de Venoge Parc à Cossonay-Penthalaz.

Le bâtiment du centre rail-route Planzer en construction entre la Venoge et la ligne CFF Lausanne-Yverdon, à Cossonay-Penthalaz

Le bâtiment du centre rail-route Planzer en construction entre la Venoge et la ligne CFF Lausanne-Yverdon, à Cossonay-Penthalaz Image: Planzer

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

D’une longueur de 232 mètres, le gigantesque bâtiment en construction arrimé entre la Venoge et les voies CFF, près de la gare de Cossonay-Penthalaz, est impressionant. Il s’agit du nouveau centre logistique de la société alémanique Planzer, appelé à devenir, dès sa mise en service en décembre prochain, la plus grande infrastructure de stockage et de transbordement de marchandises rail-route de Suisse romande.

20 000 palettes

L’entreprise de transport zurichoise qui a investi 80 millions de francs dans cet énorme chantier achèvera ainsi son réseau national qui comptera 13 centres rail-route dans toute la Suisse. Toute l’activité déployée actuellement par Planzer Transports SA à Tolochenaz – avec son stock de 20 000 palettes et ses 160 employés - sera ainsi déménagée dès la fin de l’année sur le site de Penthalaz, situé sur l’ancien site industriel des Câbleries de Cossonay, racheté en 2008, et désormais rebaptisé Venoge Parc. A noter que le site de Daillens (22 employés) sera maintenu tel quel.

Nils Planzer, directeur de cette société 100% familiale, a expliqué vendredi en dévoilant le projet que cet investissement conséquent doit permettre de consolider son offre en Suisse romande dans la logistique de stockage, la logistique pharmaceutique et le transport de colis. La région, qui représente le tiers de son chiffre d’affaires, a encore un grand potentiel selon l’entreprise. Mais cette logistique combinant rail-route est devenue indispensable pour exercer cette activité de transport. En raisons des bouchons, il devient de plus en plus difficile de répondre à la demande des clients et d’offrir un service de qualité. «Economiquement, si on est bloqué sur les routes, les coûts sont de 150 francs l’heure, a-t-il dit. C’est énorme».

Trains de nuit

Ainsi, à l’avenir, l’ensemble des marchandises destinées au canton de Vaud, en provenance de toute la Suisse, seront transportées par rail et regroupées à Penthalaz, puis acheminées par camions. A l’inverse, les cargaisons en provenance de la région, à destination du reste de la Suisse ou de l’étranger, seront concentrées dans le nouveau centre puis expédiées par rail. Rappelons que, contrairement aux poids-lourds, les trains peuvent circuler de nuit.

Ce sont ainsi 18 à 20 wagons de marchandises qui seront déchargés entre 4h et 6h. du matin, dès l’introduction du prochain horaire des CFF. 40 et 50 camions circuleront chaque jour depuis le centre pour distribuer entre 1500 et 2000 envois quotidiens – colis et palettes - revenant l’après-midi avec les marchandises destinées au reste du pays. Planzer est donc en train d’adapter sa flotte, les semi-remorques « long-courrier » étant remplacés par des véhicules plus petits. Les chauffeurs eux ne circuleront plus à travers tout le pays comme maintenant. Dès lors, a indiqué Nils Planzer, 60% du transport de marchandises effectué par son entreprise se fera par le rail, 40% par la route.

La réalisation du nouveau centre a nécessité la construction d’une nouvelle voie ferrée de 300 mètres reliées au réseau CFF. Il qui comprend 31 quais de chargement pour les camions. Le bâtiment de 24 mètres de haut comprend trois étages, avec un total de 18 000 m2 de surfaces de stockage, en mesure d’accueillir toutes sortes de produits, notamment pharmaceutiques, en zones à température contrôlée. Chacun des colis est scanné pour permettre une traçabilité du produit pour le client. Ainsi, grâce à ses 13 infrastructures rail-route, Planzer – qui avait racheté Cargo Domicile aux CFF en 1996 - affirme économiser 36 000 courses en camion et 6300 tonnes de CO2 chaque année. (24 heures)

Créé: 19.05.2017, 18h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Stratégie énergétique 2050, nouvelle cuisine suisse
(Image: Valott) Plus...