Washington va agir contre les sociétés offshore

«Panama papers»L'administration Obama «finalise» un plan de lutte pour réduire l'opacité des sociétés offshore créées aux Etats-Unis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les autorités veulent combler une «faille» de la réglementation du pays, a annoncé le secrétaire américain au Trésor Jack Lew. Cette initiative intervient alors que l'onde de choc des «Panama Papers», qui a mis au jour un vaste réseau de sociétés-écrans dans des paradis fiscaux, continue de se propager. Elle a déjà conduit le G20-Finances à ébaucher vendredi une première contre-offensive.

Les Etats-Unis ont été relativement épargnés par ces révélations mais sont régulièrement mis à l'index pour la possibilité offerte par certains Etats américains d'ouvrir une société sans dévoiler le nom de son réel bénéficiaire. C'est notamment possible dans le Delaware et le Wyoming.

«Nous sommes sur le point de proposer une régulation qui exigerait d'un réel bénéficiaire d'une société individuelle à responsabilité limitée de s'identifier auprès de l'Internal Revenue Service (le fisc américain) afin de combler une faille que certains ont réussi à exploiter», a assuré M. Lew dans sa déclaration écrite au FMI, en marge de l'assemblée de printemps de l'institution.

Forcer les banques

Des sociétés-écrans immatriculées aux Etats-Unis ont été utilisées pour contourner les sanctions américaines ou abriter les revenus de trafiquants d'armes.

Le Trésor est également en train de «finaliser» une autre règle qui forcerait les banques à identifier le réel bénéficiaire d'une société nouvellement formée avant d'ouvrir un compte, a ajouté M. Lew. Les banques américaines ne sont pour l'heure tenues qu'à une obligation générale de «connaître leurs clients» qui ne les empêche pas de traiter avec des sociétés offshore.

Réunis à Washington, les pays du G20 Finances ont appelé vendredi à se doter des moyens de savoir qui se cache derrière les sociétés-écrans et à établir une nouvelle liste des paradis fiscaux non-coopératifs. (ats/nxp)

Créé: 16.04.2016, 16h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...