Plus de 14'000 signatures pour la caisse publique

GenèveLe Parti du Travail (PdT) a déposé mardi son initiative intitulée «Pour une caisse d'assurance-maladie et accidents genevoise à but social».

Le texte du PdT vise à aider les petits revenus, notamment.

Le texte du PdT vise à aider les petits revenus, notamment. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Parti du Travail (PdT) a déposé mardi à Genève 14'400 signatures en faveur de son initiative. Pour aboutir, 10'263 signatures devront être jugées valables.

La caisse voulue par le PdT aurait pour mission de garantir aux personnes domiciliées dans le canton une couverture des soins complète. Les primes devraient être abordables pour tous et cette assurance s'adresserait, notamment, aux personnes disposant de petits revenus, a expliqué Hélène Ecuyer, du PdT.

La caisse cantonale prendrait la forme d'un établissement public autonome, à l'instar des Services industriels de Genève ou des Transports publics genevois, et offrirait les prestations d'assurance-maladie et accidents de base telles qu'elles sont définies par le droit fédéral.

Rien de défini

Pour proposer des primes raisonnables, celles-ci pourraient être proportionnelles au revenu de l'assuré, a indiqué Hélène Ecuyer. Le texte de l'initiative n'entre pas dans les détails et laisse les questions financières ouvertes. Le PdT relève qu'aujourd'hui, de nombreux assurés peinent à payer leurs primes.

Le risque d'une concentration des mauvais risques au sein de la caisse maladie publique est écarté par Mme Ecuyer. L'Etat paie déjà les primes d'un certain nombre de personnes, celles qui sont à l'Hospice général, par exemple. Autant qu'il verse des primes moins élevées, fait-elle remarquer.

L'idée de lancer ce projet de caisse maladie cantonale est venue lors de la récolte de signatures pour l'initiative constitutionnelle «Pour le remboursement des soins dentaires», qui a recueilli plus de 18'000 paraphes. Ce texte se trouve actuellement devant la commission de la santé du Grand Conseil.

En 2014, les Genevois avaient accepté à 57,39% l'initiative socialiste pour une caisse publique d'assurance-maladie. Le projet avait été refusé au niveau fédéral. (ats/nxp)

Créé: 11.07.2017, 15h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...