Il allait devenir policier, mais Nyon a rayé son poste du budget

POLICE Il touchait à son rêve: devenir policier. Kevin Hynes, 25?ans, devait commencer sa formation demain au sein du corps municipal de Nyon. Mais son poste a été supprimé par mesure d’économie

Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Kevin Hynes avait décidé de prendre un peu plus de deux mois sabbatiques avant d’être d’entrer dans la police municipale de Nyon. Mais à trois jours de la date de son incorporation, il a appris que le poste qui lui était promis avait été rayé dans la deuxième mouture du budget communal voté lundi dernier.

Pour ce Morgien de 25?ans, c’est un monde qui s’écroule. Depuis l’âge de 6 ou 7?ans, il rêvait d’endosser l’uniforme. «J’ai tout mis en œuvre pour arriver à atteindre cet objectif, remarque-t-il. Je peine aujourd’hui à trouver une alternative au métier de policier.»

C’est pourquoi il devrait à nouveau se lancer dans le processus de recrutement des polices cantonales et communales, qui sont actuellement en cours en vue de trouver un poste pour mars 2013, lors de la prochaine volée de l’école de police de Savatan.

Entre le budget déficitaire à hauteur de 11 millions de francs refusé par le Conseil communal en novembre et la nouvelle version acceptée avec un déficit ramené à quelque 8,8 millions, deux postes d’aspirants ont disparu par mesure d’économie.

«Dans ce contexte, nous avions écrit à ces deux personnes au mois de décembre que nous gelions leur engagement et que nous leur donnerions des nouvelles fin février, explique Claude Alain Burki, chef du service des ressources humaines de la Nyon. Nous avons tenu ce délai.» Reste que le cadre se demande encore aujourd’hui si la Commune n’aurait pas fait mieux d’annoncer dès décembre la suppression de deux postes d’aspirants. «Nous avons essayé de faire le moins mal possible», admet-il.

(Créé: 28.02.2012, 14h18)

Articles en relation

Recruter davantage de policiers, un défi

Lausanne Ils étaient 43 aspirants gendarmes et inspecteurs de la police cantonale à prêter serment vendredi. Il faudra en trouver 18 de plus pendant quatre ans pour augmenter l’effectif. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs

Publié le 26 mai 2015
(Image: Bénédicte) Plus...