Des capteurs souples pour des tissus intelligents

St-GallDes chercheurs de l'EMPA ont réussi à assouplir la fibre optique et à l'incorporer dans des vêtements.

(Image prétexte) L'équipe de Luciano Boesel a notamment créé un bonnet capable de mesurer le pouls. (mercredi 08 mars 0217)

(Image prétexte) L'équipe de Luciano Boesel a notamment créé un bonnet capable de mesurer le pouls. (mercredi 08 mars 0217) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des chercheurs de l'institut de recherche interdisciplinaire à St-Gall ont développé des fibres optiques plastiques suffisamment souples pour fonctionner comme capteurs dans des textiles. Des applications sont envisagées en médecine ou dans les vêtements de sport.

L'équipe de Luciano Boesel a utilisé de la fibre optique polymère soumise à un procédé de fusion pour la rendre plus souple. Intégrée dans le tissu d'un bonnet, elle a pu être utilisée comme capteur pour mesurer la fréquence cardiaque de personnes par le front, rapportent les chercheurs dans le Journal of the Royal Society Interface.

Surveiller l'irrigation sanguine

«Normalement, ces fibres que l'on connaît des technologies de communication ne sont pas suffisamment souples», a expliqué à l'ats Maike Quandt, première auteure de l'étude. Le nouveau produit en revanche peut être tricoté et noué, il supporte également un lavage désinfectant et peut être fabriqué industriellement.

Il ouvre donc des perspectives dans le domaine hospitalier, par exemple pour surveiller l'irrigation sanguine et éviter la formation d'escarres chez les patients alités. Le procédé permet des mesures à des endroits inédits, comme le pouls par le front, du fait que la lumière émise traverse les tissus avant d'être renvoyée au détecteur.

Vêtements de sports

Le système a été validé pour le pouls. Les scientifiques entendent maintenant le faire évoluer pour d'autres usages, comme la mesure de la saturation du sang en oxygène ou la surveillance d'autres produits du métabolisme, ajoute M. Boesel.

Des débouchés dans les vêtements de sport sont également évoqués. Outre le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa), le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) à Neuchâtel, l'Hôpital universitaire de Zurich et le Centre suisse des paraplégiques à Nottwil (LU) ont participé à ces travaux. (ats/nxp)

Créé: 08.03.2017, 16h08

Articles en relation

Un appareil connecté pour le ski de randonnée

Performances Une spin-off de l'EPFL a développé, avec un équipementier, un dispositif capable d'enregistrer différentes informations grâce à un petit écran fixé sur les skis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...