Données Facebook plus utilisées pour surveiller

Etats-UnisDes données en matière de localisation servaient à traquer des manifestants. Notamment à Ferguson et à Baltimore.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Facebook a interdit aux développeurs de logiciels d'utiliser la masse de données recueillies par le réseau social pour créer des outils de surveillance. Le groupe américain met ainsi un terme à un processus qui avait déjà été exploité par la police pour traquer des manifestants.

Les organisations de défense de la vie privée ont tancé, l'an dernier, l'entreprise ainsi que sa filiale Instagram. Elles s'en sont également prises à son concurrent Twitter, après un rapport de l'Union américaine des libertés civiles (ACLU) affirmant que les services de police américains avaient utilisé des données en matière de localisation et d'autres informations pour surveiller des manifestants à Ferguson et à Baltimore.

En réaction à ce rapport, les sociétés incriminées avaient alors interdit l'accès à leurs données à Geofeedia, le revendeur de données basé à Chicago qui a fourni les éléments à la police. Mais jusqu'ici les conditions d'utilisation de Facebook n'indiquaient pas de façon explicite l'interdiction d'un tel usage des données à l'avenir.

«Notre objectif est de rendre nos conditions d'utilisation explicite», a déclaré Rob Sherman, responsable de la protection des données personnelles chez Facebook, dans un message publié sur le réseau social. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2017, 20h27

Articles en relation

Les télécommunications un peu moins surveillées

Renseignement En 2016, le Service de surveillance de la correspondance par poste et télécommunication a ordonné plus de 8500 surveillances, soit 11% de moins qu'en 2016. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...