L’EPFL trouve la clé de Kickstarter

Formule magiqueDes chercheurs de l’EPFL ont développé une formule permettant de prédire après quatre heures si un projet soumis au financement collaboratif va réussir ou non.

L’algorithme développé à l'EPFL dépasse de 8% la précédente formule.

L’algorithme développé à l'EPFL dépasse de 8% la précédente formule. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quatre heures. Il ne faut pas plus pour savoir si un projet Kickstarter tout fraîchement lancé atteindra ses objectifs de financement ou non. Vincent Etter et deux autres chercheurs de l’EPFL ont mis au point un modèle mathématique qui met dans le mille avec une précision de 76%. Leur étude a été présentée la semaine dernière à Boston.

L’algorithme développé par Vincent Etter, Matthias Grossglauser et Patrick Thiran dépasse de 8% la précédente formule. Imaginée par des chercheurs américains, elle plafonnait à 68% de projets correctement identifiés.

Des facteurs sociaux

Concrètement, le modèle «made in EPFL» analyse plusieurs facteurs afin de déterminer les chances de succès d'une campagne. En plus de la vitesse à laquelle rentrent les promesses de dons durant les premières heures, la méthode observe la résonance du projet sur Twitter, les précédents projets soutenus par les internautes, ou encore le nombre de supporters dont c’est le premier projet sur Kickstarter, afin d’améliorer ses prédictions. Ces critères «sociaux» permettent d’augmenter la précision du modèle de 4%.

«C’est un outil utile pour les gens qui créent des campagnes, car nos prédictions arrivent rapidement et sont assez fiables, explique Vincent Etter, assistant doctorant en Systèmes de communication. Elles permettent aux promoteurs de réagir, par exemple en lançant une campagne de publicité ou en générant davantage d’activité sur les réseaux sociaux pour doper leur campagne».

Le baromètre du succès en direct

Les chercheurs continuent de récolter des données qu’ils compilent sur le site Sidekick. Très pratique, la plate-forme applique l’algorithme à tous les projets Kickstarter actuellement en cours. «Des personnes utilisent notre site pour trouver les projets sur le fil du rasoir, où leur soutien pourra faire la différence.», note Vincent Etter.

Les informations serviront aussi de matériel pour le développement de l’algorithme. Les chercheurs espèrent notamment être en mesure de prédire quels seront les projets qui vont littéralement casser la baraque. Ils prévoient aussi d’analyser l’influence des leaders d’opinion parmi les soutiens dans le succès d’une campagne.

(nxp)

Créé: 18.10.2013, 11h55

Vincent Etter, doctorant en Systèmes de communication à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. (Image: DR)

Articles en relation

Les meilleurs sites de Crowdfunding

Investissment Le financement participatif connaît une forte croissance. A côté du géant Kickstarter, une kyrielle de sites thématiques proposent aux internautes d’investir dans des projets, du plus geek au plus idéaliste. Visite guidée. Plus...

Les gadgets les plus fous du Net

Kickstarter Cancrelats téléguidés, plantes fluorescentes ou robots futuristes: les sites de financement collaboratif sont devenus le paradis des bricoleurs geek. Florilège. Plus...

La face sombre de Kickstarter

Arnaque Tout n’est pas rose sur le principal le site de financement collaboratif. Les projets prennent le plus souvent des mois de retard, quand ils ne virent pas tout bonnement à l’arnaque. Plus...

Kickstarter, le rendez-vous du web créatif

Best of Films, jeux vidéo, BD, musée de la pizza ou recensements d’écureuils, le site de financement collaboratif Kickstarter a permis de réaliser des projets fous en 2012! Morceaux choisis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...