Un sex-toy téléchargeait les données d'utilisateurs

InsoliteLe fabricant du vibromasseur «We-Vibe» va payer 3,75 millions de dollars de dommages et intérêts aux utilisateurs dont les données ont été téléchargées.

La maison mère de «We-Vibe», Standard Innovation, aurait collecté «des données très intimes et sensibles» de l'application du vibromasseur connecté en Bluetooth.

La maison mère de «We-Vibe», Standard Innovation, aurait collecté «des données très intimes et sensibles» de l'application du vibromasseur connecté en Bluetooth.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le fabricant d'un sex-toy «intelligent» va verser plusieurs millions de dollars aux utilisateurs dont les données personnelles ont été téléchargées sans leur consentement.

Le groupe canadien qui a conçu ce vibromasseur électronique nommé «We-Vibe» a accepté de payer 3,75 millions de dollars de dommages et intérêts, soit jusqu'à 10'000 dollars pour chaque utilisateur dont les données ont été téléchargées, selon des documents judiciaires présentés devant un tribunal américain.

Les plaignants de ce recours collectif, lancé l'an dernier à Chicago, estiment que la maison mère Standard Innovation a collecté «des données très intimes et sensibles» de l'application connectée en Bluetooth du vibromasseur et les a téléchargées sur des serveurs au Canada.

Sécurité renforcée

La plainte a été déposée après que des experts en cybersécurité avaient révélé, à la conférence sur le piratage informatique Defcon l'an dernier, des failles dans l'application du vibromasseur, permettant d'accéder aux données privées et de prendre le contrôle de l'appareil.

Les plaignants demandaient de prendre en compte «les droits des consommateurs» et dénonçaient une violation de plusieurs lois. Standard Innovation a affirmé dans un communiqué être «heureuse d'avoir conclu un accord raisonnable et juste» et indiqué avoir renforcé la sécurité de l'application en septembre.

La société avait présenté cet appareil au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas l'an dernier, conçu selon elle pour les couples désireux d'utiliser la technologie pour améliorer leurs expériences sexuelles. (afp/nxp)

Créé: 15.03.2017, 00h06

Articles en relation

Un sex-toy sème l'émoi en Allemagne

Vibrations suspectes Des experts en déminage sont arrivés dans une salle de jeu après d'étranges vibrations provenant d'une poubelle. Il s'agissait d'un vibromasseur. Plus...

Les accidents de sex toys décuplés par «50 nuances»

Insolite Avec la sortie de «50 nuances de Grey», les incidents impliquant l'utilisation d'un vibromasseur se sont multipliés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...