Commander des beignets à la plage via une app

PortugalLes touristes peuvent désormais se faire livrer des pâtisseries sans bouger de leur serviette.

Image: Archives/Photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'application pour smartphones «Bolinhas» (petites boules) permet de commander en anglais, espagnol ou portugais des boules de Berlin nature, à la crème pâtissière, au chocolat ou bien à la caroube, spécialité de l'Algarve, région touristique du sud, sans payer de supplément.

Après six jours d'existence, l'application, une première mondiale selon son créateur Ignacio Correia, compte déjà 4000 utilisateurs, dont des Anglais, des Suédois et des Allemands. Lancée sur trois plages de l'Algarve, «Bolinhas», qui s'inspire d'Uber, service de réservation de voitures avec chauffeur, vient d'arriver sur les étendues de sable lisboètes à Carcavelos et Oeiras.

Géolocalisation

Grâce à la géolocalisation, l'un des dix vendeurs ambulants des trois pâtisseries partenaires livre en un temps record, en moyenne une dizaine de minutes. A la fin de l'été, «Bolinhas» espère atteindre le plus de plages possible au Portugal et disposer d'au moins 50 vendeurs.

L'idée avait germé sur une plage de l'Algarve, il y a quatre ans. «Avec mes frères, nous avions envie d'une boule de Berlin mais aucun vendeur ne passait. On s'est alors dit qu'une application pour commander des beignets serait géniale», raconte à l'AFP Ignacio Correia, jeune programmeur chez Algardata, la start-up où est né le logiciel.

«Au début, nous mettions au défi nos stagiaires de créer le Uber des boules de Berlin . Et ce qui paraissait n'être qu'un exercice de programmation s'est transformé en projet de produit», ajoute-il. (afp/nxp)

Créé: 07.07.2017, 19h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...