Les grosses nouveautés bientôt payantes sur Spotify

SuèdeLe site de streaming Spotify pourrait réserver les plus grosses sorties d'albums à ses clients payants durant un temps limité.

Spotify a

Spotify a Image: Illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le numéro un mondial du streaming musical Spotify est proche d'un accord avec les majors du disque qui consisterait à restreindre l'accès aux nouveautés pour les utilisateurs du service gratuit, a affirmé vendredi le Financial Times.

L'entreprise suédoise, malgré une expansion rapide qui lui a permis de dépasser 50 millions d'abonnés payants début mars, n'a toujours pas trouvé de modèle lui permettant de dégager un bénéfice et assurer son existence à long terme.

Le problème pour elle est le montant élevé à reverser aux ayants droit, dont les maisons de disque, qui absorbe la grande majorité du chiffre d'affaires, alors même que beaucoup d'artistes se plaignent de rémunérations faibles.

Combiner plusieurs offres

D'après le Financial Times, qui cite des sources proches des négociations, les majors (Universal, Sony et Warner) «ont accepté de rogner sur les royalties», et «en échange, Spotify réserverait les plus grosses sorties d'albums à ses clients payants pour une certaine période».

Le service d'écoute de musique en ligne a toujours souhaité combiner une offre payante, qui lui rapporte beaucoup plus, et une autre gratuite, qui oblige à écouter des publicités, mais qui est un bon moyen de faire essayer Spotify à de nouveaux utilisateurs qui ne sont pas prêts à acheter un abonnement tout de suite.

Malgré son manque de rentabilité, l'entreprise nourrit selon la presse financière un projet d'entrée en Bourse depuis un certain temps, qu'elle n'a jamais rendu public. (afp/nxp)

Créé: 17.03.2017, 11h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...