Daech revendique l'attaque de Karak

JordanieLe groupe Etat islamique a déclaré mardi qu'il était derrière l'agression qui a coûté la vie à dix personnes, dimanche.

Sept policiers ont été tués dans l'attaque perpétrée dimanche sur le lieu touristique.

Sept policiers ont été tués dans l'attaque perpétrée dimanche sur le lieu touristique. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'organisation Etat islamique (EI) a revendiqué mardi l'attaque de la citadelle de Karak dimanche en Jordanie, qui a fait dix morts et des dizaines de blessés. En réaction, la police jordanienne a mené mardi un raid contre des islamistes présumés, qui s'est soldé par la mort de quatre policiers.

L'opération de la police a eu lieu dans un village au nord de Karak à 120 km au sud d'Amman, rapporte une source proche des services de sécurité. Les autorités jordaniennes ont lancé une chasse à l'homme pour retrouver d'éventuels complices.

Une touriste canadienne tuée

Dimanche, quatre assaillants ont visé un commissariat et une patrouille de police près de la forteresse croisée de Karak, un des sites touristiques les plus visités de Jordanie. Ils ont tué dix personnes, dont sept policiers jordaniens et une touriste canadienne, avant d'être abattus par les forces de sécurité, selon les autorités jordaniennes.

Une source de sécurité avait alors indiqué qu'il s'agissait de «Jordaniens membres d'une cellule terroriste» et «soupçonnés d'être liés à Daech (EI, ndlr)». Mardi, l'EI a revendiqué l'attaque dans un communiqué publié sur internet. Le groupe djihadiste affirme avoir «visé forces de sécurité et touristes» et déclare que les quatre assaillants étaient des «soldats du califat» autoproclamé par l'organisation radicale sunnite.

Le roi dénonce un acte «lâche»

Le ministre de l'Intérieur avait déclaré qu'au vu de la quantité d'explosifs et d'armes saisis, les auteurs planifiaient des attentats à plus grande échelle. En visite mardi au siège de la gendarmerie, le roi Abdallah II a dénoncé «un acte terroriste lâche» qui selon lui «n'affectera pas la sécurité et la stabilité de la Jordanie», selon le cabinet royal.

La Jordanie est membre de la coalition internationale antidjihadistes et accueille sur son territoire des troupes de cette coalition. Quatre attaques «terroristes» ont affecté le pays cette année. En juin, un attentat-suicide revendiqué par l'EI a coûté la vie à sept gardes-frontières jordaniens près de la frontière avec la Syrie. (ats/nxp)

Créé: 20.12.2016, 18h52

Articles en relation

Dix morts dans une attaque près d'un site touristique

Jordanie Dix personnes, dont une touriste canadienne, ont été tuées dimanche vers un site touristique du sud de la Jordanie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...