La Une | Samedi 25 octobre 2014 | Dernière mise à jour 16:39
Crise à l'UMP

Juppé peu optimiste sur sa médiation

Mis à jour le 25.11.2012

Alain Juppé a estimé dimanche avoir «très peu de chance» de réussir sa médiation entre Jean-François Copé et François Fillon, ajoutant que si ces derniers refusaient ses conditions il se retirerait.

Alain Juppé répondait aux questions des journalistes dimanche matin.

Alain Juppé répondait aux questions des journalistes dimanche matin.
Image: Capture d'écran i-Télé

Suspension

Les fillonistes ont décidé de suspendre leur participation à la Commission des recours de l'UMP, a annoncé dimanche Eric Ciotti, ex-directeur de campagne de François Fillon.

Cette commission était réunie dans la matinée au siège du parti pour examiner les recours déposés à l'occasion de l'élection du président de l'UMP.

"Nous avons constaté qu'il n'y avait pas de représentants" du médiateur Alain Juppé et que le président de la commission, Yanick Paternotte, a affirmé que "les représentants des candidats pouvaient continuer à siéger" dans cette instance, a observé le député UMP de Nice devant les caméras au siège de l'UMP.

"Nous suspendons notre participation et nous attendons la démarche de médiation d'Alain Juppé qui est la seule que nous reconnaissons", a ajouté M. Ciotti. (sipa)

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

"Je me place dans l'hypothèse où je vais réussir, même si j'ai très peu de chances", a avoué dimanche matin Alain Juppé, à quelques heures de son entretien prévu avec François Fillon et Jean-François Copé, qui pourrait être déterminant pour l'avenir de l'UMP.

L'ancien Premier ministre, qui tentera en soirée de réconcilier les deux prétendants à la présidence du parti, a admis lors du Grand rendez-vous Europe-1/i>télé/Le Parisien, la difficulté de la tâche, mais a assuré vouloir "cultiver encore une toute petite flamme d'espérance".

"Si ce soir, Jean-François Copé et François Fillon n'acceptent pas ce que je propose, (...) je n'ai aucune capacité à l'imposer", a toutefois admis celui qui s'est proposé comme médiateur. "S'ils n'acceptent pas, je me retire". Copé et Fillon "ont intérêt l'un et l'autre à ce que ça marche"

"Il faut qu'ils soient d'accord l'un et l'autre sur la procédure que je propose. Et s'ils ne sont pas d'accord, cette procédure ne tient pas", a rappelé Alain Juppé, martelant que Jean-François Copé et François Fillon "ont intérêt l'un et l'autre à ce que ça marche". "Si ça se termine par une confrontation qui garde le climat de violence actuel, l'un et l'autre en subiront les conséquences".

Interrogé sur la possibilité de prendre lui-même la tête de l'UMP, Alain Juppé a rejeté cette idée, estimant que cela s'apparentait à un "coup de force". "Nous avons un processus électoral qui est démocratique", a-t-il ajouté.

"Il y a un risque d'éclatement du mouvement, (...) il faut aller vite", a-t-il martelé ensuite. "On a largement le temps, en quinze jours, de faire la clarté sur les recours, et ensuite d'en tirer les conséquences sur le résultat". Sarkozy "a intérêt à garder du recul"

Nicolas Sarkozy devrait-il intervenir dans ce conflit? "C'est à lui d'en décider. Moi, je ne souhaite rien. Il a dit qu'il ne le ferait pas", a balayé Alain Juppé, qui estime que l'ancien président de la République "a intérêt à garder du recul".

Se projetant ensuite sur l'avenir de l'UMP et sa reconstruction future, le maire de Bordeaux a prévenu que des changements seraient nécessaires: "Il y aura des changements à faire dans nos statuts, bien entendu (...) Aujourd'hui, on a vu un certain nombre d'imperfections dans ces statuts, notamment en ce qui concerne les parrainages", a-t-il précisé. (ats/Newsnet)

Créé: 25.11.2012, 11h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?