La Une | Jeudi 24 avril 2014 | Dernière mise à jour 23:39
France

Kurdes tuées: manifestations massives à Paris

Mis à jour le 12.01.2013 4 Commentaires

Des milliers de Kurdes venus de toute l'Europe ont manifesté à Paris après l'assassinat de trois militantes liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). De son côté, Ankara a demandé des explications.

Des milliers de Kurdes venus de toute l'Europe ont manifesté à Paris après l'assassinat de trois militantes liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Des milliers de Kurdes venus de toute l'Europe ont manifesté à Paris après l'assassinat de trois militantes liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).
Image: AFP

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Des milliers de Kurdes venus de toute l'Europe ont manifesté samedi à Paris après l'assassinat de trois militantes liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) mercredi dans la capitale française. Parallèlement, Ankara a demandé à la France de faire toute la lumière sur ces meurtres.

Quinze mille manifestants, selon la police française, ont manifesté dans le nord de Paris sous la pluie et une nuée de drapeaux dont beaucoup à l'effigie d'Abdullah Öcalan, le dirigeant du PKK emprisonné en Turquie depuis 1999. Ils ont exprimé à la fois leur indignation et leur souhait que les discussions en cours entre le PKK et les autorités turques se poursuivent.

Nombre de manifestants brandissaient les portraits de Sakine Cansiz, l'une des fondatrices du PKK, de Fidan Dogan et de Leyla Soylemez, retrouvées mortes dans la nuit de mercredi à jeudi dans les locaux du Centre d'information du Kurdistan à Paris, tuées de plusieurs balles dans la tête.

Les organisateurs ont demandé l'arrestation des commanditaires, la suspension d'un accord de coopération policière entre la France et la Turquie, et le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes.

Les manifestants étaient venus depuis la Suisse, la Belgique, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, mais surtout d'Allemagne, où vivent 800'000 Kurdes, dont 13'000 appartiendraient au PKK.

Négociations de paix prévues

Les rebelles kurdes du PKK ont averti vendredi qu'ils tiendraient l'Etat français pour «responsable» s'il n'élucidait pas immédiatement le meurtre des trois femmes, tandis qu'Ankara estimait que ce meurtre pouvait être le résultat d'une querelle interne.

Ce triple meurtre est survenu quelques jours après l'information par les médias turcs que les autorités turques et la direction du PKK s'étaient mises d'accord sur un projet visant à mettre un terme à un conflit qui a coûté la vie à plus de 45'000 personnes depuis 1984.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi que le crime avait peut-être été commis pour saborder les négociations de paix entre Ankara et Öcalan dont la presse turque s'était fait l'écho.

Relations

M. Erdogan a en outre demandé aux autorités françaises que le meurtre soit éclairci, tout en s'étonnant de leurs relations avec les représentants du PKK à Paris. «Le chef de l'Etat doit expliquer immédiatement aux Français, aux Turcs et au reste du monde, pourquoi (...) il est en relation avec ces terroristes», a-t-il dit.

Le président français François Hollande avait indiqué jeudi connaître une des victimes qui rencontrait «régulièrement» les responsables politiques français.

Selon les médias turcs, les services secrets turcs ont ouvert une enquête sur ces meurtres. (ats/Newsnet)

Créé: 12.01.2013, 19h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Antonia S. Ceratti

12.01.2013, 20:15 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 9

15'000 manifestants pour l'assassinat de 3 militantes d'une organisation terroriste, dont une rencontrait des responsables politiques français. Peut-on manifester et rencontrer des membres d'un groupe qui emploie "systématiquement de la violence pour atteindre un but politique" (définition Petit Robert)? Mais où va le monde??? Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Mondial 2014: la Suisse a-t-elle une chance de passer en huitièmes de finale?




Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?