Le Japon rend hommage aux victimes du tsunami

Anniversaire de la catastropheA 6h46, heure du violent tremblement de terre le 11 mars 2011, la vie s'est figée dans les villes du Japon pour une prière collective.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Japonais ont observé dimanche une minute de silence à la mémoire des victimes du séisme et du tsunami qui ont dévasté la côte nord-est de l'archipel il y a un an. La catastrophe a fait plus de 19'000 morts et disparus.

A 6h46, heure précise à laquelle est survenu le violent tremblement de terre le 11 mars 2011, la vie s'est figée dans les villes du Japon, pour une prière collective en hommage aux personnes emportées ou sinistrées par la catastrophe naturelle doublée d'un grave accident nucléaire à la centrale de Fukushima.

Manif' devant le siège Tepco

Des manifestants antinucléaires se sont rassemblés dimanche devant le siège tokyoïte de la compagnie d'électricité Tokyo Electric Power (TEPCO), opérateur de la centrale accidentée de Fukushima. La manifestation se déroule un an jour pour jour après le tsunami qui a mis le site en péril.

Quelques dizaines de personnes ont scandé des slogans réclamant la fermeture de toutes les centrales nucléaires. «Arrêtez tous les réacteurs maintenant !», ont-ils crié, levant le poing en l'air et frappant sur des tambours, sous le regard de plusieurs dizaines de policiers.

«Nous demandons à Tepco de cesser d'alourdir les charges pesant sur nous», a déclaré un organisateur, Manabu Kurihara. «Nous ne tolérerons pas que l'entreprise essaie de dédommager le moins possible les victimes».

Il y a un an, le 11 mars 2011, un tremblement de terre de magnitude 9 a provoqué un énorme tsunami sur la côte nord-est du Japon. L'immense vague a entraîné la rupture de l'alimentation électrique de la centrale Fukushima Daiichi et l'arrêt des systèmes de refroidissement.

La fusion subséquente du combustible dans trois réacteurs a déclenché des explosions d'hydrogène et d'importants rejets radioactifs dans l'environnement. Elle a forcé plus de 100'000 personnes à évacuer d'urgence les alentours.

Le groupe Tepco, financièrement aidé par l'Etat, est censé dédommager plus d'un million et demi de personnes dont la vie a été bouleversée par cet accident, même si à ce jour on ne déplore aucun décès dû aux radiations. Il faudra environ 40 ans pour démanteler le complexe atomique situé à 220 kilomètres au nord de Tokyo. (ats/Newsnet)

(Créé: 11.03.2012, 08h20)

Mots-clés

Articles en relation

Le gouvernement a délibérément menti aux Japonais

Fusion à Fukushima Le gouvernement japonais était au courant du risque de fusion nucléaire à la centrale de Fukushima dans les heures qui ont suivi le tsunami en mars 2011, mais n'en a pas informé le public. Plus...

La vidéo du tsunami qui a plongé le Japon dans la peur

chronologie Voici le rappel des événements au Japon un an après l'accident nucléaire à la centrale de Fukushima, désastre consécutif aux séisme et tsunami qui ont fait plus de 19'000 morts. Plus...

Que sont devenus les réfugiés de Fukushima?

Un an après la catastrophe Douze mois après le tsunami qui dévasté une partie du Japon, des milliers d'habitants sont toujours dans l'expectative et restent sans logement. État des lieux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs

Publié le 23 mai 2015
(Image: Valott) Plus...