Le nudisme interdit des rues de San Francisco

Etats-UnisPhotosLa ville américaine réputée libérale de San Francisco en Californie (ouest des Etats-Unis) a voté mardi un décret interdisant le nudisme dans ses rues.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La ville américaine réputée libérale de San Francisco, en Californie (ouest des Etats-Unis), a voté mardi un décret interdisant le nudisme dans ses rues, au grand dam des naturistes de tout poil qui y voient une violation de la liberté d’expression.

Les membres du conseil municipal ont approuvé par 6 voix contre 5 la proposition du démocrate Scott Wiener, conseiller municipal du Castro, quartier historique de la communauté gay de San Francisco et paradis des naturistes -- désignés localement comme les "Naked Guys" (les gars nus).

"Dans l’absolu, la liberté d’expression c’est très bien... jusqu’à ce qu’elle arrive à côté de chez vous. Je vous garantis que d’autres auraient été moins patients que nous à Castro", a déclaré M. Wiener avant le vote, selon un de ses collaborateurs, Andres Power.

Le décret prévoit d’interdire à toute personne de plus de cinq ans d’exposer en public --dans les rues, les parcs ou les transports publics par exemple-- ses fesses ou ses organes génitaux, sous peine d’une amende allant de 100 dollars pour une première infraction à 500 dollars pour les récidivistes.

Les défenseurs du droit de se promener en tenue d’Adam avaient lancé une procédure judiciaire pour tenter de bloquer le texte, au nom de la défense de la liberté d’expression, et s’étaient réunis la semaine dernière devant la mairie de San Francisco pour protester.

Leur avocate, Christina DiEdoardo, avait assuré sur la chaîne ABC7 vouloir "défendre le droit de (ses) clients à pouvoir exercer leur droit fondamental d’expression, protégé par la constitution des Etats-Unis".

M. Wiener, qui vit depuis 15 ans à Castro, estimait pour sa part que cette plainte était "un coup publicitaire pour le moins frivole", ajoutant que des restrictions au naturisme sont déjà en vigueur aux Etats-Unis et dans plusieurs régions de Californie.

La loi californienne jusqu’alors interdisait l’exhibition des organes génitaux "dans une intention obscène". Mais la jurisprudence considérait que l’obscénité résidait avant tout dans l’oeil de celui ou celle qui regarde, autorisant de fait le naturisme.

Le texte soumis au vote mardi prévoit cependant des tolérances, notamment sur les plages et pour la Gay Pride annuelle ou la course "Bay to Breakers", une compétition historique où le port de vêtements est à la discrétion des coureurs.

Le texte adopté par le conseil municipal doit encore être signé par le maire de San Francisco, le démocrate Ed Lee, pour être promulgué. Mais l’élu n’a pas fait mystère de ses intentions.

"C’est un sujet qui dépasse largement la question de la liberté d’expression" prônée dans le premier amendement de la constitution américaine, avait-il déclaré sur ABC7. "Les gens ont dépassé les bornes avec leur exhibitionnisme". (ats/afp/Newsnet)

(Créé: 20.11.2012, 21h20)

Articles en relation

Les nudistes seront bientôt interdits à San Francisco

Débat Les élus de la ville doivent se prononcer sur l'interdiction à toutes les personnes âgées de plus de 5 ans de montrer leurs parties génitales, leur bas-ventre ou leur région anale dans l'espace public. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 2

Le jardin du Sleep-In doit être évacué par les migrants, publié le 4 août.
(Image: Bénédicte) Plus...