La Une | Mercredi 17 septembre 2014 | Dernière mise à jour 17:04
Etats-Unis

Le principal suspect inculpé pour enlèvements et viols

Mis à jour le 09.05.2013 1 Commentaire

Ariel Castro, le principal suspect dans l'enquête sur la séquestration de trois jeunes femmes durant une dizaine d'années à Cleveland, dans l'Ohio, a été inculpé pour enlèvements et viols.

1/48 Ariel Castro ne se serait pas suici mais serait mort accidentellement d'une «asphyxie érotique», révèle l'administration pénitentiaire. (10 octobre 2013)
Image: AFP

   

Galerie photo

Les cas célèbres de femmes séquestrées

Les cas célèbres de femmes séquestrées
La découverte aux Etats-Unis de trois jeunes femmes maintenues en captivité depuis une dizaine d'années rappelle d'autres cas célèbres de femmes séquestrées.

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le propriétaire de la maison de Cleveland où trois jeunes Américaines ont été séquestrées pendant une dizaine d’années a été inculpé mercredi pour viols et enlèvements. Ses deux frères ont eux été totalement innocentés.

Cet homme de 52 ans, a été inculpé de viols et de quatre enlèvements: celui d’Amanda Berry et de sa fille Jocelyn, née en captivité, puis de Gina DeJesus et de Michelle Knight, toutes quatre libérées mardi grâce à un voisin, ont annoncé les autorités de Cleveland lors d’une conférence de presse conjointe.

Cet ancien chauffeur de bus scolaire porto-ricain, qui a de facto la nationalité américaine, a été désigné comme seul responsable des enlèvements par le chef adjoint de la police de Cleveland, Ed Tomba. «Rien ne nous permet de dire que (les deux frères) étaient impliqués ou étaient au courant», a-t-il dit. Le suspect «a tenu tout le monde à l’écart», a-t-il ajouté.

Rapport

Il sera présenté dans la journée devant un magistrat qui lui notifiera officiellement ces chefs d’inculpation, a précisé le procureur de Cleveland, Victor Perez.

Un conseiller municipal de Cleveland, Brian Cummins, qui a lu des extraits d’un premier rapport de la police, a déclaré que l’une des trois femmes, dont l’identité n’a pas été précisée, avait fait au moins cinq fausses couches. Le suspect est accusé de les avoir provoquées, à la fois en privant la victime de nourriture et en la battant au niveau de l’estomac.

Un voisin, Roberto Diaz, cité par le «Washington Post», affirme que le suspect participait à des événements menés pour retrouver les filles disparues, comme des marches en leur honneur ou des distributions de prospectus.

Plainte récente

En 2005, l’ancienne femme du suspect, décédée l’an dernier, avait porté plainte contre lui, l’accusant d’avoir «souvent enlevé» leurs deux filles et de les avoir «empêché d’être avec (leur) mère».

Les documents judiciaires indiquent par ailleurs que cette femme avait eu deux fois le nez brisé, des côtes cassées, les épaules luxées et qu’elle avait demandé au juge d’empêcher le suspect «de menacer de la tuer».

La libération spectaculaire des jeunes femmes mardi était la première fois depuis dix ans qu’elles quittaient la propriété du suspect, a indiqué M. Tomba qui a donné très peu de détails sur la manière dont les trois femmes étaient traitées.

Plus tôt dans la journée, le chef de la police Michael McGrath avait déclaré sur NBC avoir la confirmation qu’«elles étaient attachées» après avoir retrouvé «des chaînes et des cordes dans le couloir». «Elles n’étaient pas dans la même pièce, mais elles se connaissaient et savaient que les autres étaient là», a ajouté M. Tomba.

Saluée par la Première dame

La journée a par ailleurs été riche en émotions pour Amanda Berry, 27 ans, et Gina DeJesus, 23 ans, qui sont rentrées dans leur famille tandis que Michelle Knight, 32 ans, restait hospitalisée à Cleveland.

Le retentissement de l’affaire est tel aux Etats-Unis que la Première dame a confié mercredi matin que son coeur était «empli de soulagement». «Imaginez d’abord perdre un enfant, puis ne pas savoir s’il est vivant, mort ou blessé, garder espoir pendant dix ans et finalement avoir ses prières exaucées est sûrement le plus beau cadeau de fête des mères», a affirmé Michelle Obama sur MSNBC.

Autre affaire auparavant

La police avait par ailleurs confirmé qu’Amanda Berry avait une fille de six ans née en captivité. Une photo montre Amanda Berry souriant avec sa soeur et sa fillette à l’hôpital. Mercredi, le chef adjoint de la police de Cleveland a précisé que des tests ADN allaient être conduits pour établir si le suspect était le père.

La police a reconnu être déjà allée à deux reprises à l’habitation du suspect: en mars 2000 pour une bagarre dans la rue, et en janvier 2004 au sujet de ce chauffeur de bus scolaire, qui avait oublié un enfant dans un bus. La police avait alors frappé en vain à la porte du domicile, sans obtenir de réponse. (afp/Newsnet)

Créé: 09.05.2013, 00h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

porchet jakeline

09.05.2013, 11:16 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 1

Ca partait incroyable qu'un homme pareil, dénoncé par sa femme pour enlèvements, et menaces de morts, n'ait pas été plus inquiété... et comment 3 jeunes filles peuvent-elles rester 10 ans prisonnières d'un seul homme ? qui ne devait pas être à la maison 24 h. sur 24 ??? Quant à parler de cadeau de fête des mères... je trouve ça d'un goût douteux :( Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?