Macron et Gentiloni prêts à réformer l'Europe

FranceEmmanuel Macron et le premier ministre italien se sont entretenus à Paris ce dimanche sur l'économie et la migration.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Emmanuel Macron et Paolo Gentiloni ont affirmé dimanche à Paris leur volonté de réformer ensemble l'Europe et d'aller vers davantage de convergence. Deux objectifs affichés: mieux faire face à la crise des migrants et faire converger les économies de la zone euro.

Les «cris d'alerte» de l'Italie

Avant un dîner à l'Elysée, le président français a réitéré au côté du Premier ministre italien Paolo Gentiloni son engagement à travailler pour cela avec ses partenaires, au premier rang desquels l'Allemagne et l'Italie. Il a souhaité des avancées rapides sur les migrations, la révision de la directive sur les travailleurs détachés, la protection contre le dumping commercial et les règles concernant les achats publics.

«Je sais les défis que l'Italie a eu à vivre en matière de migrations, nous allons en parler, je pense d'ailleurs que nous n'avons pas suffisamment tôt entendu les cris d'alerte qui étaient lancés par l'Italie», a dit le président français.

«Mon souhait, c'est qu'on puisse aller au-devant d'une vraie réforme du droit d'asile et des règles qui sont aujourd'hui les nôtres pour mieux protéger les Etats qui sont les plus soumis à cette pression migratoire», a-t-il ajouté.

Vers une union fiscale et bancaire

A plus long terme, il a défendu sa volonté de bâtir une feuille de route pour la réforme de l'Union européenne et de la zone euro, d'abord avec l'Allemagne. Le but serait de parvenir à la création, à terme, d'«une capacité budgétaire commune».

Le chef du gouvernement italien a de son côté souhaité l'établissement d'une politique migratoire commune en Europe et «le développement de notre union monétaire de plus en plus vers une union fiscale et bancaire». «Ce ne sera pas un processus immédiat, mais l'important c'est de pouvoir commencer et aller dans la bonne direction», a-t-il ajouté.

Enrayer le populisme

Entré en fonction le 14 mai, le président français s'est fixé comme priorité de relancer la construction européenne. Il a déjà rencontré la chancelière allemande, Angela Merkel, lundi dernier à Berlin et le président du Conseil européen, Donald Tusk, mercredi à Paris.

Pour relancer l'Europe, M. Macron et Mme Merkel sont convenus de travailler sur les projets communs de court terme évoqués ce dimanche. Ils veulent aussi établir cette feuille de route pour approfondir l'Union européenne et la zone euro afin d'enrayer le populisme.

Le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, et le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sont d'ailleurs attendus à Berlin lundi. Ils doivent rencontrer leurs homologues respectifs, Wolfgang Schäuble (Finances) et Sigmar Gabriel.

Emmanuel Macron et Paolo Gentiloni se retrouveront vendredi et samedi au sommet du G7, à Taormine (Sicile), qui réunira les dirigeants de sept nations parmi les plus riches de la planète. (ats/nxp)

Créé: 21.05.2017, 21h49

Articles en relation

Fini «les mauvaises habitudes» de Hollande

France Pour justifier son traitement des médias, Emmanuel Macron pointe du doigt le comportement de Sarkozy et Hollande. Plus...

62% des Français satisfaits du président

Sondage La cote de popularité d'Emmanuel Macron atteint 62% et celle de son premier ministre Edouard Philippe 55%. Plus...

La presse goûte peu le silence imposé par Macron

France La presse n'apprécie pas la discipline de la nouvelle équipe gouvernementale, plusieurs sociétés de journalistes ayant protesté dans une lettre ouverte. Plus...

Mali: Macron confirme l'engagement français

Gao Le président français a confirmé l'engagement militaire de la France au Mali et dans la région du Sahel ce vendredi. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...