La Une | Samedi 23 août 2014 | Dernière mise à jour 13:01
«Mur budgétaire»

Obama: «Des compromis difficiles seront nécessaires»

Mis à jour le 16.11.2012 1 Commentaire

Le président américain a prévenu que des «compromis difficiles» seraient nécessaires pour résoudre l'impasse budgétaire des Etats-Unis d'ici à la fin de l'année.

Image: AFP

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Barack Obama a prévenu que des compromis seront nécessaires et qu'il faudra trouver un terrain d'entente pour résoudre l'impasse budgétaire des Etats-Unis.

«Il nous faudra faire en sorte de coopérer, de travailler ensemble, de trouver un terrain d'entente, de faire des compromis difficiles et de parvenir à un certain consensus», a déclaré Barack Obama face aux journalistes en entamant ces négociations censées éviter le «mur budgétaire» qui menace la première économie mondiale à la fin de l'année.

«Nous savons tous que nous avons une tâche urgente», a noté Barack Obama, le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, à ses côtés dans la salle Roosevelt de la Maison-Blanche, à quelques mètres du Bureau ovale.

Séance de pourparlers

Le patron de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, le chef de la minorité républicaine dans cette assemblée, Mitch McConnell, ainsi que la dirigeante de la minorité démocate à la Chambre, Nancy Pelosi, participaient également à cette séance de pourparlers.

«Nous devons nous assurer que les impôts n'augmenteront pas pour la classe moyenne et que notre économie reste solide et crée des emplois, c'est un programme avec lequel les démocrates, les républicains et les indépendants de tout le pays sont d'accord», a estimé le président américain.

«J'espère que ce sera un processus fructueux qui débouchera sur un accord qui réduira notre déficit de façon équilibrée», a-t-il encore dit.

Le «mur budgétaire», ou «fiscal cliff», désigne la cure de rigueur forcée à laquelle les Etats-Unis seront soumis faute d'accord politique d'ici à la fin de l'année. (afp/Newsnet)

Créé: 16.11.2012, 17h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Michèle Herzog

16.11.2012, 19:14 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 0

Il y a 2 solutions: soit continuer à augmenter la dette, soit la cure de rigueur forcée. Je ne sais pas quelle est la meilleure solution, mais cela montre que les limites du capitalisme sont atteintes. Il faut opérer de très profonds changements: meilleure répartition du travail et des revenus. Et cesser la consommation à outrance de produits inutiles ... Répondre



Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne