La Une | Vendredi 31 octobre 2014 | Dernière mise à jour 12:16
Direction d'entreprise

Richard Branson: «Le travail doit être jouissif»

Mis à jour le 24.05.2013 1 Commentaire

Le milliardaire britannique Richard Branson a livré jeudi aux futurs patrons nord-américains sa recette pour bien diriger une entreprise.

«Quelqu'un veut travailler de chez lui, qu'il le fasse, un autre veut travailler à temps partiel, très bien, un autre encore veut un congé de trois mois sans solde, d'accord», a dit Richard Branson.

«Quelqu'un veut travailler de chez lui, qu'il le fasse, un autre veut travailler à temps partiel, très bien, un autre encore veut un congé de trois mois sans solde, d'accord», a dit Richard Branson.
Image: Reuters

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Déléguer les responsabilités, écouter les gens, investir en eux et introduire le maximum de flexibilité dans le travail, sont autant de conseils prodigués par Richard Branson, patron du groupe Virgin.

«Quelqu'un veut travailler de chez lui, qu'il le fasse, un autre veut travailler à temps partiel, très bien, un autre encore veut un congé de trois mois sans solde, d'accord», a dit à Montréal Richard Branson, assailli de questions de jeunes gens cherchant clairement à percer le secret de son succès en affaires, lors de la conférence C2-MTL sur la créativité et le commerce.

«Le travail doit être jouissif», a ajouté Richard Branson, qui était le dernier à prendre la parole lors de cette rencontre internationale «pas comme les autres», installée dans un bâtiment industriel transformé en discothèque géante et rythmée par la musique techno et les éclairs de lasers stroboscopiques.

Miser sur les énergies renouvelables

Interrogé sur le secteur qu'il choisirait aujourd'hui pour lancer sa première entreprise, le fondateur des grands magasins de disques Virgin Megastore et de la société de tourisme spatial Virgin Galactic, a cité les énergies renouvelables.«L'industrie les demande en pleurant. L'énergie fait tourner le monde mais elle le détruit en même temps», a-t-il dit, avant d'évoquer sur un ton optimiste l'avenir de l'énergie éolienne et surtout la modernisation des bâtiments pour réduire la consommation d'énergie.

S'il reconnaît que dans certains domaines - telle l'introduction de carburants propres - la coopération doit passer devant la concurrence, il refuse de renoncer à cette dernière: «Si les entreprises travaillaient ensemble, cela coûterait finalement plus cher au client», a-t-il assuré. (afp/Newsnet)

Créé: 24.05.2013, 08h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Raymond Jean

24.05.2013, 09:18 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

On se demande ce qu'en penseraient les ouvrières de Chine et du Bengladesh. Répondre



Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?