La Une | Vendredi 28 novembre 2014 | Dernière mise à jour 16:07
Etats-Unis

Les employés de fast-foods à nouveau en grève

Mis à jour le 29.08.2013 5 Commentaires

Des milliers d'employés de McDonald's et autres chaînes de restauration rapide se sont à nouveau mis en grève jeudi aux Etats-Unis. Ils réclament de meilleurs salaires et un meilleur traitement.

Les salariés de fastfoods poursuivent leur grève jeudi aux Etats-Unis.

Les salariés de fastfoods poursuivent leur grève jeudi aux Etats-Unis.
Image: AFP

Articles en relation

Mots-clés

[Alt-Text]

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les grévistes veulent être payés 15 dollars de l'heure (13,8 francs), soit plus du double de l'actuel salaire minimum de 7,25 dollars versé par de nombreux fastfoods. Ils revendiquent en outre de pouvoir se syndiquer.

Le mouvement, qui avait démarré en novembre à New York avec 200 grévistes, s'est depuis élargi. Jeudi, les organisateurs ont annoncé des grévistes dans 50 villes, dont New York, Boston, Chicago, Denver, Detroit, Hartford, Houston, Los Angeles, Memphis, Milwaukee, Oakland, Seattle ou Tampa.

Pères et mères de familles

«La plupart de ces employés ont des enfants et essayent de faire vivre leur famille (...) et leur salaire médian (y compris dans des positions d'encadrement) est de 9,08 dollars de l'heure, soit bien en-dessous du seuil de pauvreté pour un employé qui a la chance de travailler 40 heures hebdomadaires», a indiqué Mary Kay Henry, présidente internationale de la SEIU, syndicat d'employés qui a apporté son soutien aux protestataires.

Ce ne sont plus, comme dans le passé, des adolescents, a-t-elle souligné. Et ils ne peuvent pas en outre compter sur les pourboires, contrairement aux salariés des bars et restaurants.

Si le salaire minimum avait suivi l'inflation ou la moyenne des salaires ces 50 dernières années, il serait d'environ 10 dollars de l'heure, faisait récemment remarquer le «New York Times» dans un éditorial consacré à ce mouvement.

Plus de trois millions de personnes concernées

Les employés des fastfoods sont plus de trois millions aux États-Unis et 50'000 à New York.

McDonald's avait souligné en juillet que les contrats des employés dépendent des franchises, qui gèrent plus de 80% de ses restaurants dans le monde. Les employés «reçoivent des salaires compétitifs et ont accès à toute une série d'avantages pour leurs besoins personnels», avait ajouté la chaîne.

L'Association nationale des restaurateurs a elle estimé qu'un salaire de 15 dollars de l'heure obligerait les restaurants à employer moins de personnel. (ats/afp/Newsnet)

Créé: 29.08.2013, 10h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

5 Commentaires

MICHEL DUMAS

29.08.2013, 11:00 Heures
Signaler un abus 8 Recommandation 4

"paralyse les Etats-Unis" ? c'est peut-etre un peu exagere non? par contre quelques millions d'estomacs ne s'en porteront que mieux....quelques heures! Répondre


Remy Favre

29.08.2013, 10:21 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 7

Tiens les " Manants " se réveilleraient enfin ! Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?