La Une | Dimanche 20 avril 2014 | Dernière mise à jour 22:33
ENVIRONNEMENT

Une plateforme pétrolière échouée en Alaska

Mis à jour le 02.01.2013

Les garde-côtes américains espéraient mercredi éviter une marée noire après l'échouage d'une plateforme pétrolière sur les côtes d'une île de l'Alaska le soir de la Saint-Sylvestre.

La plateforme Kulluk, le 2 janvier 2013.

La plateforme Kulluk, le 2 janvier 2013.
Image: AFP

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La plateforme Kulluk, exploitée par le pétrolier anglo-néerlandais Shell, était en cours de remorquage lundi, à destination de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest), quand des conditions météorologiques difficiles et une mer agitée ont détaché la plateforme de ses remorqueurs.

Elle s'est échouée le soir de la Saint-Sylvestre sur l'île de Kodiak, à 480 kilomètres au sud-ouest d'Anchorage et à quelques centaines de kilomètres de Prince William Sound, où l'Exxon Valdez s'était échoué en mars 1989, provoquant l'une des pires catastrophes écologiques de l'histoire.

La plateforme transporte plus de 560'000 litres de diesel et plus de 45'000 litres de pétrole, selon la chaîne de télévision locale KTUU.

Aucune fuite n'a été signalée dans l'immédiat mais des contrôles supplémentaires sont en cours, alors que les autorités de l'Etat étudient les options pour sauver la plateforme. Cette dernière était mercredi «droite et stable», selon un communiqué des garde-côtes.

Des vols aériens devaient être réalisés mercredi au-dessus de la plateforme pour évaluer les éventuels dégâts. «Lorsque les conditions le permettront, une équipe sera dépêchée sur la plateforme pour déterminer plus précisément son état», ajoutent les autorités.

«Toutes les personnes impliquées dans le sauvetage ont le même objectif: récupérer la plateforme Kulluk sans dommages et sans blessés ou impact sur l'environnement», a déclaré l'amiral Thomas Ostebo, porte-parole des garde-côtes de l'Alaska.

Dix-huit employés avaient été évacués de la plateforme avant qu'elle ne s'échoue, selon KTUU, et trois personnes ont été légèrement blessées, selon Shell. «Les conditions météorologiques extrêmes et la mer agitée constituent encore un défi», a déclaré Susan Childs, responsable des situations de crise de Shell. «Notre priorité en ce moment est d'assurer la sécurité des équipes de secours et de déterminer les prochaines étapes». (afp/Newsnet)

Créé: 02.01.2013, 23h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Mondial 2014: la Suisse a-t-elle une chance de passer en huitièmes de finale?




Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne