Bouchons: il veut priver les étrangers de permis

KoweïtPour fluidifier la circulation, un Koweïtien veut empêcher les 3,1 millions d'étrangers vivant dans son pays de conduire.

La circulation est difficile au Koweït.

La circulation est difficile au Koweït. Image: Illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un avocat koweïtien a annoncé lundi avoir saisi la justice pour obtenir une suspension temporaire des permis de conduire des millions d'étrangers résidant dans cet émirat du Golfe affirmant vouloir décongestionner le trafic routier dans le riche pays pétrolier. Quelque 3,1 millions d'étrangers vivent et travaillent au Koweït aux côtés de 1,35 million d'autochtones. Me Mohammad al-Ansari réclame également qu'il soit totalement interdit de délivrer de nouveaux permis de conduire aux étrangers.

L'avocat a précisé, dans un communiqué transmis à l'AFP, avoir agi au nom de nombreux Koweïtiens affectés par les embouteillages. «Le problème de la circulation dans le pays a atteint un niveau insupportable», a-t-il ajouté, indiquant que le gouvernement n'était pas parvenu à le résoudre. Me Ansari estime qu'à l'exception de certaines professions, la suspension des permis des étrangers devrait être appliquée jusqu'à la mise en place de nouvelles règles pour décongestionner les routes du pays.

Règles plus strictes

Durant la dernière décennie, les autorités ont imposé aux expatriés des règles très strictes pour obtenir un permis de conduire. Ainsi, la plupart de ces expatriés sont tenus d'avoir un diplôme universitaire, un salaire mensuel de 600 dinars (2000 dollars) et résider au moins pendant deux ans dans l'émirat avant d'être en mesure de postuler pour un permis de conduire.

Les étrangers au Koweït, membre de l'OPEP, sont souvent la cible de critiques de la part de militants et de députés, dont certains ont appelé à réduire leur nombre pour égaler celui des Koweïtiens alors que d'autres avaient proposé de prélever des taxes sur leurs transferts en devises. (afp/nxp)

Créé: 20.03.2017, 16h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Face à la concurrence étrangère et la chute des prix de l'électricité, l'industrie hydroélectrique suisse est à la peine. La question de son soutien sera au menu du Conseil national la semaine prochaine
(Image: Bénédicte) Plus...