Le fisc publie pour la première fois les noms de fraudeurs

Royaume-UniLondres, engagée dans une lutte contre l’évasion fiscale, a décidé de livrer les noms des personnes ayant fraudé le fisc afin de dissuader les candidats à en faire autant.

Le «chancelier de l'Échiquier» ou Ministre des Finances en Angleterre, George Osborne, tente de lutter contre l'évasion fiscale.

Le «chancelier de l'Échiquier» ou Ministre des Finances en Angleterre, George Osborne, tente de lutter contre l'évasion fiscale. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’administration fiscale britannique, engagée dans une lutte contre l’évasion fiscale, a publié jeudi pour la première fois une courte liste de noms de personnes ayant fraudé le fisc, dont un coiffeur, afin de tenter d’en dissuader d’autres.

"Les noms de personnes ayant fraudé délibérément les impôts ont été publiés aujourd’hui sur le site internet du HMRC (l’administration fiscale britannique, ndlr) pour la première fois", a indiqué le HMRC dans un communiqué.

"La publication de ces noms envoie un message clair selon lequel il est mal de tromper les impôts" et "rassure les gens qui paient leurs impôts - la vaste majorité - sur le fait qu’il y a des conséquences" pour ceux qui fraudent, a déclaré David Gauke, secrétaire d’Etat aux Finances et bras droit du ministre des Finances, George Osborne. "Cela encourage par ailleurs les fraudeurs à coopérer avec le HMRC pour éviter de voir leurs noms être publiés", a-t-il ajouté.

La liste publiée par le fisc, qui sera mise à jour tous les trimestres, contient neuf noms de personnes ou de sociétés ayant été sanctionnés pour avoir fraudé depuis avril 2010 dont un coiffeur, un bar, un revendeur de vins et une entreprise de construction. Ils ont été condamnés à des amendes comprises entre environ 14.000 livres et 291.000 livres.

A la recherche de fonds pour réduire le déficit public, le gouvernement a durci récemment la chasse à l’évasion fiscale, dont celle des multinationales comme Starbucks ou Google qui utilisent des tours de passe-passe juridiques pour payer le moins de taxes possible. Il entend récupérer 2 milliards de livres de plus chaque année. (afp/Newsnet)

(Créé: 21.02.2013, 18h24)

Articles en relation

L'entraide en matière d'évasion fiscale au point mort

Conseil fédéral Le projet visant à ce que la Suisse collabore également en matière pénale à la lutte contre l'évasion fiscale est suspendu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.