La Une | Mercredi 16 avril 2014 | Dernière mise à jour 15:00
Austérité

«Marée blanche» contre la «privatisation» de la santé à Madrid

Mis à jour le 09.12.2012

Les manifestants dénoncent les coupes pour 2013 dans la santé publique et la privatisation prévue de six hôpitaux et 27 dispensaires, sur les 270 de la région.

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

"La santé ne se vend pas, elle se défend": derrière cette banderole, des milliers de médecins et infirmières en blouse blanche ont de nouveau défilé dimanche au centre de Madrid pour dénoncer les coupes budgétaires et "la privatisation" des services de santé.

Depuis la semaine dernière, les 75'000 professionnels de la santé de la région de Madrid sont appelés par leurs syndicats à des mouvements de grève, accompagnés de manifestations.

"Non, non à la privatisation", "San-té Pu-blique", criaient les manifestants qui agitaient des pancartes où était écrit "NO" coupé d’une paire de ciseaux pour dire "non" aux coupes budgétaires décidées par la région de Madrid, dirigée par la droite au pouvoir. Nombre de médecins affirment descendre dans la rue pour la première fois de leur carrière, craignant une dégradation de la qualité des soins en raison de la "privatisation" des services de soins prévues par le gouvernement régional.

"Je pense que s’attaquer à la santé est une honte. J’ai voté PP aux dernières élections mais il est clair que je ne le ferai plus aux prochaines élections", affirme Javier Perez, un médecin de 43 ans, brandissant une pancarte "Avant, nous votions PP", parti populaire. "Ils devraient plutôt couper dans le nombre d’élus, de politiques et de postes dans l’administration" que les postes de santé, dénonce-t-il.

Les manifestants dénoncent les coupes pour 2013 dans la santé publique et la privatisation prévue de six hôpitaux et 27 dispensaires, sur les 270 de la région. Ces économies s’ajoutent à celles du gouvernement de Mariano Rajoy. Engagé dans une cure historique de rigueur, il entend économiser sept milliards d’euros par an dans le domaine de la santé, un effort qui se répercute sur les finances des régions, chargées de ce lourd budget. (afp/Newsnet)

Créé: 09.12.2012, 15h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Mondial 2014: la Suisse a-t-elle une chance de passer en huitièmes de finale?




Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?