Sondages: Hollande progresse, Sarkozy recule

Présidentielle françaiseDonné légèrement derrière Nicolas Sarkozy au 1er tour dans la plupart des sondages récents, François Hollande interrompt une tendance à la baisse, constatée pendant le mois de mars, pour repartir de l'avant.

François Hollande progresse dans quatre sondages d'intentions de vote publiés jeudi, alors que Nicolas Sarkozy connaît un recul.

François Hollande progresse dans quatre sondages d'intentions de vote publiés jeudi, alors que Nicolas Sarkozy connaît un recul. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

François Hollande progresse dans quatre sondages d'intentions de vote publiés jeudi, alors que Nicolas Sarkozy connaît un recul. A dix jours du premier tour de la présidentielle, les deux candidats se tiennent roue dans roue, un peu sous les 30%.

Ces quatre études donnent le candidat socialiste largement vainqueur au second tour si celui-ci avait lieu dimanche, par 54% (institut OpinionWay), 55% (LH2), 56% (BVA) ou même 57% (CSA), soit une progression de un à deux points par rapport à fin mars ou début avril.

Donné légèrement derrière Nicolas Sarkozy dans la plupart des sondages récents, François Hollande interrompt une tendance à la baisse constatée pendant tout le mois de mars, pour repartir de l'avant.

Pas de certitude

Compte tenu des marges d'erreur, l'avance de trois points de François Hollande dans le sondage BVA (30% contre 27%) est insuffisante «pour garantir avec une absolue certitude sa prééminence aujourd'hui, et encore moins pour spéculer sur son avance au soir du 22 avril», selon Gaël Sliman, directeur de BVA Opinion.

Quant à Nicolas Sarkozy, il «voit sa dynamique s'essouffler», estime Adelaïde Zulfikarpasic, de LH2. «Le partage du temps de parole, l'impact très limité de la présentation de son programme de candidat, et aussi l'effet Mélenchon qui attire la curiosité loin du candidat soutenu par l'UMP, tout cela nuit à la campagne de Nicolas Sarkozy», renchérit Jérôme Sainte-Marie (CSA).

Comme CSA, BVA et LH2 attribuent le redressement de François Hollande à l'annonce des mesures qu'il prendrait pendant la première année de son quinquennat s'il était élu, ce qu'Adelaïde Zulfikarpasic appelle «les retombées concrètes sur la vie quotidienne des Français».

Lutte serrée entre les Fronts

Parallèlement, la bataille s'annonce serrée pour la troisième place entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. L'institut CSA voit le candidat du Front de gauche progresser à 17% d'intentions de vote ( 2) mais les trois autres enquêtes le font reculer à 13% des suffrages. La présidente du Front national est elle créditée de 14 à 16%.

François Bayrou est, lui, systématiquement relégué à la cinquième place de la course au premier tour, entre 10 et 11%.

Par ailleurs, le rapport de force droite-gauche reste extrêmement favorable à celle-ci (entre 44% et 46% contre moins de 30% à la droite parlementaire). Cette équation explique la domination de François Hollande dans les sondages d'intention de vote pour le second tour. D'autant, selon M. Sliman, que les reports de voix du FN sur Nicolas Sarkozy (un sur deux) sont stables. (ats/Newsnet)

(Créé: 12.04.2012, 23h29)

Dossiers

Articles en relation

Le suspense bat son plein entre Hollande et Sarkozy

Présidentielle française Servi par les événements et auteur d'une campagne efficace et agressive, le président sortant est de retour dans la course, même si le candidat socialiste garde quelques longueurs d'avance. Plus...

Nicolas Sarkozy: «Je sens monter la vague»

Présidentielle française Confiant en ses chances de l'emporter, le président sortant se déclare prêt à participer à deux débats télévisés entre les deux tours. Il affirme ne pas croire à un désintérêt des Français pour la campagne électorale. Plus...

Hollande cherche à contenir l'effet Mélenchon

Présidentielle française François Hollande appelle avec insistance au vote utile au 1er tour. Le candidat socialiste voit sa cote de popularité s'effriter même s'il est toujours donné gagnant au 2e tour face à Nicolas Sarkozy. Plus...

Sarkozy pas bon en économie, selon un prof genevois

Présidentielle française En raison de ses erreurs économiques, le président français ne sera pas réélu, parie Charles Wyplosz. Le professeur à l’IHEID de Genève en relève sept dans un article publié par le centre de réflexion Telos. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 2

«Les Grecs vont-ils se tourner vers une monnaie parallèle», publié le 29 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...