Corbyn peut plomber le futur électoral du Labour

Royaume-UniL’élection du très à gauche Jeremy Corbyn à la tête du parti travailliste éloignerait la gauche d’une victoire électorale

Jeremy Corbyn

Jeremy Corbyn Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La victoire de Jeremy Corbyn était attendue. Le raz-de-marée beaucoup moins. Avec quelles conséquences? Le très à gauche député de la circonscription londonienne d’Islington Nord a recueilli 59,5% des votes parmi les membres et partisans du parti travailliste, et ce, dès le premier tour de scrutin. Les deux favoris, Andy Burnham et Yvette Cooper n’ont recueilli respectivement que 19% et 17% des voix tandis que la blairiste Liz Kendall a été reléguée en dernière position avec 4,5% des votes.

«Ma direction sera dessinée autour de l’idée d’unité, nous avons besoin de compter sur tous les talents et les idées, quelle que soit l’aile du parti dont ils viennent», a-t-il assuré d’emblée. «La manière dont nous réglons les désaccords doit se faire par la démocratie, pas par les accords secrets ou les diktats de la direction. J’accepterai donc une pluralité de visions.» Cette ambition a d’ores et déjà été mise en péril par le refus de nombreux piliers du parti de servir dans son équipe. Parmi ses trois adversaires, seul Andy Burnham a ainsi accepté d’appartenir à son cabinet fantôme.

La plupart des courants du parti avaient en effet fait savoir pendant les précédentes semaines qu’ils jugeaient Jeremy Corby inéligible en 2020 et qu’ils ne soutenaient en aucun cas sa politique très à gauche. «Le plan économique de Corbyn ne prévoit aucun engagement à éliminer le déficit», rappelle John Van Reemen, professeur à la London School of Economics. «Par ailleurs, depuis son retour au pouvoir en 1997, le Labour avait freiné le pouvoir des syndicats et mis fin à son ambition de nationaliser tous les outils de production. Jeremy Corbyn veut remettre en cause ces avancées.»

Le professeur n’imagine aucun futur à cette stratégie travailliste: «Voter Corbyn est un geste politique. Cela permet à de nombreuses personnes à gauche de se sentir bien avec eux-mêmes et évite la tâche difficile de repenser à de nouvelles mesures politiques et de se reconnecter au-delà de sa base au reste de l’électorat. C’est un hurlement vers le passé plus qu’un vrai combat pour le futur.»

Une enquête d’opinion dévoilée jeudi a d’ailleurs révélé que 52% des partisans travaillistes mettent la priorité sur «les bons principes» même si cela rend plus difficile une victoire électorale, contre 48% qui mettent la priorité sur une victoire électorale. Cet idéalisme fait le bonheur des conservateurs. Ces derniers estiment qu’ils n’auront aucune difficulté à discréditer leur nouvel adversaire et ainsi à assurer leur réélection en 2020. Le ministre de la Défense Michael Fallon a déjà clamé «que ce soit en affaiblissant nos défenses, élevant les impôts sur les emplois et les revenus, faisant exploser la dette et les aides sociales ou élevant le coût de la vie en imprimant de la monnaie, le parti travailliste de Jeremy Corbyn fera du mal aux travailleurs.»

Désireux de prouver le contraire et de rester fidèle à ses engagements, le nouveau dirigeant travailliste a prévenu qu’il s’engagera dès lundi contre le nouveau projet de loi sur les syndicats, «une attaque non démocratique contre les membres des syndicats», et s’opposera mardi au projet gouvernemental de réduction des crédits d’impôts. Et sa première action de leader du Labour a été de se rendre samedi après-midi à une manifestation en faveur de l’accueil de plus de réfugiés. Sans doute pour rappeler à ses détracteurs qu’en son temps Margaret Thatcher était également perçue comme une inéligible extrémiste… (24 heures)

Créé: 13.09.2015, 18h35

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...