La Une | Jeudi 27 novembre 2014 | Dernière mise à jour 13:49
mesure

La Norvège veut dépénaliser l'inhalation d'héroïne

Mis à jour le 01.03.2013 1 Commentaire

L'inhalation d'héroïne est une méthode moins dangereuse que l'injection. Le gouvernement entend réduire le nombre de surdoses dans un pays où la drogue tue davantage que la circulation routière.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.
Image: AFP

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le gouvernement norvégien a annoncé vendredi qu'il souhaitait dépénaliser l'inhalation d'héroïne, une méthode moins dangereuse que l'injection, afin de réduire le nombre de surdoses dans un pays où la drogue tue davantage que la circulation routière.

«Les chiffres des overdoses mortelles sont trop élevés et je dirais que c'est une honte pour la Norvège», a déclaré le ministre de la Santé Jonas Gahr Stoere au quotidien Dagsavisen.«La façon dont les toxicomanes consomment leurs drogues est centrale pour la question des overdoses. Mon point de vue est que l'on devrait permettre aux gens de fumer de l'héroïne car l'injecter est pire et plus dangereux», a-t-il ajouté.

Avec 262 surdoses mortelles en 2011, dont 30% d'héroïne, la Norvège est l'un des pays d'Europe où l'on meurt le plus à cause de la drogue, selon l'organisme public de recherche sur la toxicomanie et l'alcoolisme Sirus. Par comparaison, 168 personnes sont mortes sur les routes norvégiennes cette année-là.

Salle de «shoot»

Jonas Gahr Stoere dit avoir la majorité gouvernementale de centre gauche derrière lui. Il s'exprimait six jours avant la présentation par ce gouvernement d'un plan de lutte contre la toxicomanie. «Il ne s'agit pas d'une quelconque légalisation de l'héroïne mais d'une approche réaliste», a précisé le ministre. «Ceux qui sont dans la situation malheureuse où ils se piquent dans une salle de consommation de drogue qui leur est dédiée doivent plutôt pouvoir l'inhaler. C'est moins dangereux, on en consomme moins et le risque de contamination (de maladies) est moindre».

La municipalité d'Oslo dispose déjà d'une salle de «shoot» qui permet aux héroïnomanes les plus dépendants de s'injecter de l'héroïne dans de meilleures conditions. «C'était un paradoxe de ne pas pouvoir fumer de l'héroïne alors qu'on peut par ailleurs se l'injecter, alors que la première méthode est moins dangereuse que la seconde», a déclaré une chercheuse du Sirus, Astrid Skretting.

«Mais la culture de l'injection (dont les effets sont plus immédiats que l'inhalation) semble très ancrée en Norvège et il n'est pas certain qu'une telle dépénalisation débouche sur un changement radical des pratiques», a-t-elle estimé.

(afp/Newsnet)

Créé: 01.03.2013, 11h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Niels Martins

01.03.2013, 16:04 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 2

Mais allons-y dépénalisons tout et que la masse populaire continue à financer le département social. Et quand la coupe sera pleine... Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?