La Une | Jeudi 31 juillet 2014 | Dernière mise à jour 21:20
Présidentielle française

Le second tour bat déjà son plein sur le net

Par Sandrine Perroud. Mis à jour le 23.04.2012 2 Commentaires

Pronostics, analyses, phrases assassines… la page du premier tour est belle et bien tournée sur la Toile. Tour d’horizon des échos du second tour.

Les deux candidats s'affronteront dans un débat télévisé le 2 mai.

Les deux candidats s'affronteront dans un débat télévisé le 2 mai.
Image: AFP

Galerie Photos

Réactions des Romands qui ont voté

Réactions des Romands qui ont voté
Binationaux ou Français installés en Suisse romande, ils ont voté aujourd'hui et réagissent aux résultats du 1er tour.

Articles en relation

Partager & Commenter

Où iront donc les voix de recalés du premier tour? La question obsède déjà les médias électroniques français, sur lesquels le second tour a démarré en trombe lundi matin.

Le Monde.fr propose par exemple sur sa page une «simulation du report des voix». Chaque lecteur doit estimer où iront les votes des perdants en les répartissant entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Un calculateur traduit ensuite ces hypothèses en pronostics pour le second tour.

Un autre article du site rappelle qu’un sondage réalisé hier soir à 20 heures sur un peu plus de 1000 Français annonce que 60% des électeurs de Marine le Pen voteront pour Nicolas Sarkozy et 18% pour François Hollande. Des proportions identiques à l’élection de 2007. Les voix dédiées au candidat centriste François Bayrou se répartiront pour leur part en trois tiers, toujours selon le sondage. Un tiers ira à chaque candidat. Le dernier tiers des électeurs s’abstiendra.

Enfin, les partisans de Jean-Luc Mélenchon devraient voter à 86% pour le candidat socialiste. Les autres resteront à la maison le 6 mai. Un pour cent d’entre eux devrait toutefois voter – étonnamment – pour Nicolas Sarkozy.

Alors que le second tour ne fait que de démarrer, ce calcul des reports de voix, donne aujourd’hui François Hollande gagnant du second tour, à 54% contre 46% pour Nicolas Sarkozy.

Un ou trois débats?

Sur Libération.fr, la campagne du second tour est déjà si prégnante qu’on en reproduit un compte-rendu heure par heure. Et la plupart des sites d'informations proposent eux aussi un melting-pot en direct des déclarations faites dès ce matin par les ténors du PS et de l’UMP sur les grandes radios et chaînes de télé françaises.

On y croise les espoirs du PS de rassembler les aspirants au changement et l’optimisme de l’UMP, qui croit encore en son champion.

Le déroulement du second tout semble également au cœur des préoccupations ce matin. Car Nicolas Sarkozy a proposé hier soir dans son discours officiel d’organiser trois débats télévisés avec son rival et non un seul, prévu le 2 mai. Une proposition sèchement rejetée par le camp socialiste qui accuse lundi le président sortant d’être mauvais joueur: «Ce n’est pas parce que Nicolas Sarkozy a raté l’écrit que François Hollande doit lui offrir deux oraux de rattrapage», lui réplique-t-on. La réponse de l’UMP, elle, reste dans l’ambiance cour de récré: si François Hollande refuse ces confrontations, c’est qu’il a «peur». Nana-nère.

Les salves partent de toutes parts. Hollande est ainsi accusé de démagogie sur LCI. Des accusations reprises par la plupart des sites d'informations: «D'un côté, il y a la cohérence d'un projet, celui de Nicolas Sarkozy, de l'autre la démagogie de François Hollande» a dit ce matin la ministre Valérie Pécresse. Sarkozy, lui, est accusé de vouloir détenir le monopole du patriotisme en attirant sans vergogne à lui l’électorat du Front National: «Un mot m'a choqué hier dans le discours de Nicolas Sarkozy», a dénoncé le socialiste Pierre Moscovici sur BFM TV. «Il a dit: j'appelle les patriotes à me rejoindre. Arrêtons de faire comme s'il existait d'un côté une vraie France et de l'autre une anti-France.».

De retour dans le bain

Finalement, deux phrases se retrouvent un peu partout (notamment sur Sud-Ouest.fr et le Parisien.fr), formant un étrange dialogue de sourds. Du côté PS, on analyse le premier tour en assénant que «quatre français sur cinq ont dit non à Sarkozy». Et du côté UMP, on répète à qui mieux-mieux que «Sarkozy saura être le candidat de tous les Français».

Les candidats, justement, n'ont pas perdu une minute et se sont remis en selle. En réunion dans son QG ce matin, François Hollande devrait être de retour sur le terrain en Bretagne cet après-midi, annonce Le Figaro.fr. Nicolas Sarkozy serrera des mains à la chaîne en Touraine, assure Le Parisien.fr. (Newsnet)

Créé: 23.04.2012, 11h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

j. milan

23.04.2012, 11:27 Heures
Signaler un abus

Sarkozy peut encore gagner. Il le faut, sans quoi la France va s'effondrer pour de bon. Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?