Les Témoins de Jéhovah bel et bien interdits

RussieLes Témoins de Jéhovah en Russie avaient fait appel de leur interdiction. La Cour suprême a rejeté leur demande.

Image prétexte.

Image prétexte. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Cour suprême russe a confirmé lundi l'interdiction des Témoins de Jéhovah. Elle a rejeté l'appel de cette organisation, considérée comme «extrémiste» en Russie.

«La Cour suprême russe a décidé de rejeter l'appel de l'organisation contre son interdiction», lit-on dans la décision de l'instance judiciaire, citée par l'agence de presse publique RIA-Novosti. Fin avril, les Témoins de Jéhovah avaient été interdits en Russie par la Cour suprême, suite à une demande du ministère de la Justice qui avait relevé chez ce mouvement millénariste des «signes d'activité extrémiste».

Cette décision de la justice russe avait ouvert la voie à la liquidation des 395 communautés locales des Témoins de Jéhovah sur le territoire russe et à la confiscation de leurs biens. L'organisation revendique quelque 175'000 membres en Russie.

Appel devant la CEDH

«Même si nous nous attendions à une décision négative, c'est tout de même très décevant», a réagi le porte-parole international des Témoins de Jéhovah, David A. Semonian, dans un commentaire écrit envoyé à l'AFP. «Nous ne pouvons qu'espérer qu'une évaluation juste des faits prévaudra et que notre droit de pratiquer en Russie sera légalement rétabli», a-t-il ajouté.

«Ce n'est pas encore la fin», a assuré pour sa part Viktor Jenkov, l'avocat des Témoins de Jéhovah, cité par l'agence Interfax. «Nous allons faire appel de cette décision devant la Cour européenne des droits de l'Homme» (CEDH), a-t-il souligné.

Mouvement fondé en 1873 aux Etats-Unis par Charles Russel, les Témoins de Jéhovah se revendiquent du christianisme. Aux yeux de la puissante Eglise orthodoxe russe, les Témoins de Jéhovah sont une secte dangereuse en raison notamment de l'interdiction des transfusions sanguines pour ses membres.

La Russie avait déjà ordonné la dissolution en 2004 d'une branche des Témoins de Jéhovah. Cette décision a été jugée «injustifiée» par la CEDH, qui a condamné ce pays à 70'000 euros de dommages et intérêts en 2010 dans cette affaire. (ats/nxp)

Créé: 17.07.2017, 23h37

Articles en relation

Le TF déboute les Témoins de Jéhovah

Canton de Neuchâtel Les recourants s'opposaient à l'éventualité de devoir subir une transfusion contre leur gré ainsi qu'à celle de devoir se faire soigner dans un autre canton. Plus...

Service religieux des Témoins de Jéhovah pour Prince

Etats-Unis Une cérémonie privée en mémoire de l'icône américaine de la pop a eu lieu dimanche dans son église près de Minneapolis (nord) ont rapporté des médias locaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...