Le Panama échangera des informations en 2018

"Panama Papers"Le Panama a annoncé que l'échange automatique d'info pour lutter contre la fraude fiscale commencera l'an prochain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Panama est «prêt à commencer» en 2018 l'échange automatique d'informations pour contrer la fraude fiscale internationale, a annoncé vendredi sa vice-présidente Isabel de Saint Malo. Il demande à être retiré de la liste française des paradis fiscaux.

Le Panama a récemment ratifié la convention multilatérale contre la fraude fiscale élaborée par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et a conclu un accord bilatéral du même type avec les Etats-Unis, qui «entrera en vigueur en septembre 2017, a-t-elle rappelé.

Isabel de Saint-Malo a également annoncé que son pays se soumettrait »dans les prochaines semaines« à une nouvelle évaluation de l'OCDE, dite »Fast Track«, pour prouver qu'il avait fait des progrès.

Panama Papers

Le Panama avait été inscrit sur la liste française des pays dits "non coopératifs" en matière fiscale en avril 2016 après les révélations des "Panama Papers".

Ces documents mettent en cause des centaines de personnalités à travers le monde ayant ouvert des comptes dans des paradis fiscaux à travers un cabinet d'avocats panaméen, Mossack Fonseca.

Sous pression, le Panama a signé en octobre 2016 la convention multilatérale contre la fraude fiscale élaborée par l'OCDE, qui impose de transmettre des informations fiscales à tout pays signataire en faisant la demande. Outre le Panama, 104 pays ont signé cette convention, dont la Suisse. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2017, 02h36

Articles en relation

Malgré le scandale, les banques vont bien

Panama Papers Les actifs du Centre bancaire international ont dépassé les 120 milliards de dollars en 2016, un record, malgré le scandale des Panama Papers. Plus...

Arrestation des fondateurs de Mossack Fonseca

Panama Déjà impliqué dans les «Panama Papers», le cabinet d'avocats est maintenant mis en cause dans le scandale Odebrecht-Petrobras. Plus...

Le scandale Petrobras rattrape Mossack Fonseca

Corruption Arrestation à Panama des fondateurs de la firme spécialisée dans les sociétés-écrans. L’enquête s’oriente vers Genève. Plus...

Pas d'interdiction des sociétés offshore

Panama Papers La commission des redevances du National propose de rejeter une initiative de Carlo Sommargua. Le député veut bannir de Suisse les sociétés qui profitent d'avantages fiscaux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...