Pour la seconde fois, les Indiens vont élire un intouchable à la présidence

ElectionLundi, 5000 parlementaires se sont réunis pour désigner le nouveau chef de l’Inde. Les deux candidats sont de la caste des dalits.

Meira Kumar défend les couleurs de l’Alliance progressiste unie.

Meira Kumar défend les couleurs de l’Alliance progressiste unie. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’Inde est en passe d’élire pour la seconde fois un président issu de la caste inférieure des intouchables, toujours méprisée dans la société traditionnelle indienne. La bataille électorale oppose Ram Nath Kovind, candidat de l’Alliance démocratique nationale, et Meira Kumar, représentante de l’Alliance progressiste unie. Le premier, élu de la coalition de la droite nationaliste hindoue dirigée par le Bharatiya Janata Party (BJP), part favori. Quasiment inconnu du grand public, il a exercé la profession d’avocat avant d’être élu sénateur à la Rajya Sabha (chambre haute du parlement) puis nommé gouverneur de Bihar. «C’est un fils de paysan qui vient d’un milieu humble et qui a consacré sa vie au service des pauvres et des marginaux», a écrit sur Twitter Narendra Modi, premier ministre et figure de proue du BJP. L’élection de Ram Nath Kovind renforcerait la position du premier ministre au pouvoir. Face à lui, Meira Kumar est la représentante du centre gauche mené par le Congrès national. Diplomate de carrière, elle a été nommée plusieurs fois députée et ministre. La dirigeante de l’opposition et présidente du Congrès, Sonia Ghandi, a appelé à rejeter «la vision étroite, clivante et communautariste du BJP».

C’est la deuxième fois qu’un intouchable accède à la présidence, après Kocheril Raman Narayanan (1997-2002). Cette fonction demeure symbolique en Inde. Garant de la Constitution, le chef de l’Etat contrôle les armées mais ne possède aucun pouvoir exécutif et s’efface devant les décisions du premier ministre.

Les dalits constituent 18,46% de la population indienne, forte de 1,3 milliard d’individus. Cette base électorale est d’autant plus importante pour Narendra Modi qu’il ne peut compter sur le vote des musulmans, en raison de nombreuses crispations identitaires durant son mandat. Caste «inférieure» dans le système social indien, les dalits restent en marge de la société, bien que la Constitution de 1949 ait établi une égalité de principe entre tous les Indiens. Cette caste a été récemment stigmatisée par le BJP, qui a interdit dans plusieurs Etats de tuer des vaches, un animal sacré pour les hindous. Cette mesure affecte directement les dalits, qui s’occupent de l’abattage et de la commercialisation de cette filière. La désignation de deux intouchables à la présidence pourrait apaiser les tensions.

Le nouveau chef de l’Etat remplacera le président actuel, Pranab Mukherjee, qui quittera ses fonctions le 24 juillet. Le résultat du vote sera dévoilé jeudi.

(24 heures)

Créé: 17.07.2017, 18h02

L'autre prétendant

Ram Nath Kovind est le candidat de l’Alliance démocratique nationale. (Image: Keystone)

Articles en relation

L’Inde fait le saut de la TVA et devient enfin un marché unique

Economie Le pays a instauré une fiscalité fédérale. Mais le système, très compliqué, laisse les groupes étrangers perplexes. Plus...

Le boom spectaculaire des classes moyennes en Inde

Economie Grandes gagnantes de la libéralisation des années 90, elles intéressent les multinationales avec leur pouvoir d’achat qui a bondi Plus...

En Inde, les mesures populistes ont changé la donne politique

Elections La victoire de la droite aux législatives illustre la popularité des réformes lancées par le premier ministre Modi. Plus...

L’Inde servie sur un plateau

Spectacle Suite d’un premier volet à succès, «Bharati 2» met le pays en musiques et en danses. A voir à Genève et Montreux Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...